1 min de lecture Jean-Christophe Cambadélis

Pour Cambadélis, un parti musulman est une "erreur stratégique majeure"

Jean-Christophe Cambadélis s'est exprimé contre le parti musulman UDMF et "la communautarisation de notre vie politique".

Jean-Christophe Cambadélis avec Martine Aubry et Manuel Valls à Lille en 2014 (Archives.)
Jean-Christophe Cambadélis avec Martine Aubry et Manuel Valls à Lille en 2014 (Archives.) Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du parti socialiste (PS), a qualifié ce dimanche d'"erreur stratégique majeure" l'existence de l'Union des démocrates musulmans de France (UDMF), un parti musulman qui va présenter des candidats aux départementales, car "c'est ce que cherchent les terroristes".

"Je suis en désaccord. Parce qu'à partir du moment où on aura un parti musulman, on aura d'autres partis. Cela va à l'inverse de ce que cherche à faire cette pseudo-formation politique", a déclaré Cambadélis lors de l'émission BFM Politique-Le Point-RMC. "Autant je combats avec énergie l'islamophobie à la fois avérée et cachée dans notre société, et je n'accepte pas les mises en cause des musulmans ou les attaques de leurs lieux de culte, mais en même temps je suis contre la communautarisation de notre vie politique", a développé le premier secrétaire du PS.

Je suis contre la communautarisation de notre vie politique

Jean-Christophe Cambadélis
Partager la citation

"C'est exactement ce que cherchent les terroristes"

"C'est exactement ce que cherche le Front National et je vais même plus loin, sans mettre le Front National sur le même plan : c'est exactement ce que cherchent les terroristes. Ce qu'ils veulent, c'est ce que j'appelle la stratégie de l'avalanche. Ils déclenchent des actions pour terroriser les populations et qu'elles induisent à partir de là la grande séparation entre les populations occidentales et les musulmans qui vivent en Europe", a poursuivi le député de Paris.

À lire aussi
Luc Carvounas, premier candidat déclaré à la tête du PS. Parti socialiste
PS : des cadres appellent le parti à ne pas retomber dans ses "vieux démons"

"Ce parti ne devrait pas exister et je pense que c'est une erreur stratégique majeure", a conclu Cambadélis. Née en novembre 2012, l'UDMF revendique près de 900 adhérents et 8.000 sympathisants. Ce parti compte déjà un élu au conseil municipal de Bobigny et va présenter pour les départementales des candidats à Marseille, Nice, Strasbourg, Avion (Nord-Pas-de-Calais) et dans la banlieue lyonnaise. Il se veut non confessionnel, à l'instar du parti chrétien-démocrate de Christine Boutin dont il dit suivre l'exemple. Il se dit notamment favorable au droit de vote des étrangers aux élections locales, pour l'entrée de la Turquie dans l'Union européenne et veut revenir - sans le dire clairement - sur l'interdiction du port du voile à l'école.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Jean-Christophe Cambadélis Religions Parti socialiste
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7776611540
Pour Cambadélis, un parti musulman est une "erreur stratégique majeure"
Pour Cambadélis, un parti musulman est une "erreur stratégique majeure"
Jean-Christophe Cambadélis s'est exprimé contre le parti musulman UDMF et "la communautarisation de notre vie politique".
https://www.rtl.fr/actu/politique/cambadelis-un-parti-musulman-erreur-strategique-majeure-7776611540
2015-02-16 02:43:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/dwYpovA12DNLE4A_yHVy1A/330v220-2/online/image/2015/0102/7776068599_jean-crhistophe-cambadelis-avec-martine-aubry-et-manuel-valls.jpg