1 min de lecture Terrorisme

Attentats en France : "L'ennemi est à l'extérieur, c'est Daesh", estime Claude Bartolone

LE GRAND JURY - Le président de l'Assemblée nationale a réaffirmé que Daesh était l'ennemi de la République. Pour lui, le groupe terroriste cherche à diviser les Français.

Claude Bartolone, candidat PS aux régionales 2015 en Île-de-France
Claude Bartolone, candidat PS aux régionales 2015 en Île-de-France Crédit : CHARLES PLATIAU / POOL / AFP
Martin Cadoret
Martin Cadoret

Face à la menace terroriste, qui a causé au moins 129 morts et plus de 300 blessés à Paris et à Saint-Denis, Claude Bartolone a désigné clairement les coupables selon lui. "L’ennemi est à l’extérieur. C’est Daesh. Je ne parle pas d’ennemi de l’intérieur. Daesh essaie d'utiliser un certain nombre de failles qui peuvent apparaître au sein de la République. C’est pour cela qu’on a vraiment besoin d’unité nationale. Nos ennemis nous analysent, ils essaient de voir chaque faille dans la société française. Par des attentats, ils essaient de diviser et d’effrayer la France", a expliqué le président de l'Assemblée nationale.

Claude Bartolone est persuadé qu'il "y a un plan chez Daesh et un certain nombre de djihadistes pour essayer d’instituer une division entre Français, entre Français 'de toujours' et ceux issus de l’immigration". Pour l'homme politique, les Français qui tuent d'autres Français, sont "instrumentalisés contre la France, contre nos valeurs. Tous ceux qui réagissent contre ses valeurs sont des adversaires de la République".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Terrorisme Daesh Assemblée nationale
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants