1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Affaire Copé-Bygmalion : "On a l'impression que quelqu'un doit payer les pots cassés", dit un Meldois
1 min de lecture

Affaire Copé-Bygmalion : "On a l'impression que quelqu'un doit payer les pots cassés", dit un Meldois

RÉACTIONS - Les Meldois sont partagés sur la conduite que doit adopter le président démissionnaire de l'UMP à la suite de l'affaire Bygmalion.

Le siège de l'UMP à Paris
Le siège de l'UMP à Paris
micro generique
La rédaction de RTL

Contraint à la démission par l'affaire Bygmalion, Jean-François Copé quittera son poste de président de l'UMP en juin prochain. Le maire de Meaux ne quitte toutefois pas la politique et conserve ses mandats électoraux. Une situation qui divise les habitants de sa ville.

"Il faudrait qu'il démissionne, estime Philippe. Ce n'est pas possible d'être maire avec des casseroles comme ça". Même son de cloche chez Yann, scandalisé : "C'est tous les mêmes de toute façon ! C'est inadmissible". La patronne du bistrot fréquenté par les deux hommes rend toutefois hommage au travail de l'édile.

"Il a fait du bon travail pour la ville (...) Il est à l'écoute de tout le monde, estime-t-elle. On a l'impression qu'il faut qu'il y ait quelqu'un qui paie les pots cassés". Jean-François Copé, réélu au premier tour des élections municipales, a entamé en mars dernier son quatrième mandat.

À écouter

Démission de Jean-François Copé : "Il faudrait qu'il quitte la mairie", estime un habitant de Meaux
00:55
La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/