1 min de lecture Alain Juppé

Affaire Bygmalion : "Personne n'a eu le courage de dire stop à Sarkozy", selon Jérôme Lavrilleux

Dans un entretien au "Point", l'ancien bras droit de Jean-François Copé passé aux aveux dans l'affaire Bygmalion charge de nombreux ténors de l'UMP.

L'eurodéputé UMP, Jérôme Lavrilleux, le 24 avril 2014 à Paris (Archives).
L'eurodéputé UMP, Jérôme Lavrilleux, le 24 avril 2014 à Paris (Archives). Crédit : AFP / PATRICK KOVARIK
micro générique
La rédaction numérique de RTL

Les mots sont ambigus, parfois crus. Ceux d'un "homme blessé", selon l'hebdomadaire Le Point qui rapporte les propos de Jérôme Lavrilleux. Selon l'eurodéputé UMP, dont les révélations sur l'affaire Bygmalion ont poussé Jean-François Copé à démissionner, "personne n'a eu le courage de dire stop à Nicolas Sarkozy" au sujet du dépassement des dépenses lors de la campagne présidentielle de 2012.

Ni les cadres du parti, ni lui "qui ne le voyai(t) que lors des meetings. Le reste du temps, c'est Lambert [le directeur de la campagne du candidat Sarkozy] qui passait commande". Depuis Bruxelles ce mercredi, le conseiller général de l'Aisne a néanmoins démenti ces propos auprès d'un journaliste de BFM TV

"Raclure", "auto-émasculation", "poisson froid"

Le Point rapporte cependant des propos très durs à l'encontre de l'establishment du parti d'opposition. "Le problème dans ce milieu, c'est qu'il y a des gens morts de l'intérieur : Baroin, Juppé. Copé ne l'est pas. Fillon non plus, lui, il est complexé de l'intérieur, il est dans l'auto-émasculation tout en ayant besoin de prouver sa virilité", aurait ainsi déclaré Jérôme Lavrilleux.

Avant d'ajouter : "Wauquiez c'est une raclure. Nathalie Kosciusko-Morizet, ce n'est pas une belle personne. Le Maire est très sympa et vivant, alors qu'il a l'air d'un poisson froid. Sarkozy, c'est le plus vivant de tous, mais à quoi ça sert ?"

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Alain Juppé Jean-François Copé Jérôme Lavrilleux
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants