1. Accueil
  2. Actu
  3. Météo
  4. VIDÉO - Pendant un an, un explorateur italien va vivre seul au sommet d'un iceberg
1 min de lecture

VIDÉO - Pendant un an, un explorateur italien va vivre seul au sommet d'un iceberg

Alex Bellini, explorateur italien de 36 ans, va vivre seul au sommet d'un iceberg au Groenland pour sensibiliser la population mondiale aux changements climatiques.

Claire Gaveau
Claire Gaveau

Vivre un an au sommet d'un iceberg, c'est le projet fou d'Alex Bellini : "Adrift 2015". L'explorateur de l'extrême va donc vivre une expédition hors norme au Groenland afin de sensibiliser la population mondiale aux changements climatiques actuels et à la fonte des glaces. Le concept ? Rester au sommet de l'iceberg jusqu'à ce qu'il fonde intégralement. "Honnêtement, ce sera assez ennuyeux. Je pense que l'ennui sera le plus grand défi auquel je devrai faire face", a-t-il commenté à Ouest-France

Une capsule de 3 mètres

Et pour survivre ? L'Italien de 36 ans, qui a déjà traversé à la rame le Pacifique en 2008 et l'Atlantique en 2006, va être placé dans une capsule de 3 mètres de diamètre dessinée par Julian Sharpe : la Survival Capsule. Conçue par des ingénieurs en aéronautique américains, cet équipement permet notamment de faire face à des catastrophes naturelles, comme des tsunamis. À l'intérieur ? Une véritable maison avec un espace pour la nourriture, le lit, l'eau et l'oxygène. "Dans cette aventure, le niveau de risque est très élevé, il faut en être conscient. Pour le réduire, j’ai besoin de travailler. Je dois au maximum me débarrasser de ce qui pourrait mettre ma vie en péril", a-t-il analysé avant d'avouer être "tombé amoureux de cette capsule". 

Dans cette aventure, le niveau de risque est très élevé, il faut en être conscient

Alex Belinni

Et s'il en existe de différentes tailles, Alex Bellini a choisi le modèle le plus imposant pour un confort augmenté avec des fenêtres, une petite éolienne, des solaires mais aussi la WIFI et une balise radio. Tout semble prêt donc. La dernière inconnue ? La date du départ de cette expédition. "Ce n'est pas moi qui décide à 100%. Tout dépend des conditions météorologiques et des conditions de sûreté. Cependant, je peux déjà dire que ce sera un moment entre la fin de cette année 2015 et le mois de mars prochain", a-t-il révélé. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/