2 min de lecture Polynésie

Inondations : la Polynésie française "en état de calamité naturelle"

Dans la nuit du samedi 21 janvier, en Polynésie française, Tahiti et Moorea ont été touchées par de fortes pluie. Ce week-end, le gouvernement a déclaré ces îles "en état de calamité naturelle" dans un communiqué.

La Polynésie française "en état de calamité naturelle"
La Polynésie française "en état de calamité naturelle" Crédit : Gregory BOISSY / AFP
Johanna Guerra et AFP

Des centaines de maisons ont été inondées, plusieurs ponts ont été détruits ou endommagés et de nombreuses routes sont devenues impraticables en raison des violentes pluies.
Selon Météo-France, les intempéries devraient se poursuivre pendant les prochaines nuits. Les sols étant gorgés d'eau, de nouveaux éboulements et de nouvelles crues sont à craindre.
Par ailleurs, un éboulement a fait un blessé grave mais au vu des dégâts engendrés et des crues soudaines dans la nuit du samedi, aucune personne n'est décédée.
De nombreux secouristes et pompiers ont évacués par tyrolienne 32 personnes, dont un handicapé, dans un quartier de Mahina, au nord de Tahiti. Et près de 70 militaires sont venus aussi prêter main-forte. Selon EDT (Electricité de Tahiti), six mille foyers étaient privés d'électricité dimanche matin. Mais à l'heure actuelle, 455 maisons sont encore à réalimenter. Plusieurs dizaines de familles ont été relogées en urgence.

L'aéroport international de Tahiti Faa'a a été fermé pour "au moins 14 heures", a annoncé le haut-commissaire René Bidal. Un avion Air France qui devait s'y poser a du rejoindre Rarotonga, aux îles Cook.

Etablissement fermés et baignade interdite.

De plus, tous les établissements scolaires sont fermés ce lundi à Tahiti et Moorea. L'université de la Polynésie française, située sur les hauteurs et moins touchée par les intempéries, restera ouverte. Des maires ont pris des arrêtés d'interdiction de baignade, en raison du comportement de surfeurs qui ont profié de la forte houle pour s'adonner à leur sport. Certaines personnes font usage de leur pirogue ou de leur paddleboard pour se déplacer dans les rues inondées de l'archipel.

Appel à la solidarité

À Paris, la déléguée de la Polynésie française Caroline Tang a lancé "un appel à la solidarité de toutes les communautés polynésiennes en France". Elle a invité "ses membres à collecter des vêtements qu'elle centralisera à la délégation de la Polynésie avant de les acheminer à Papeete à l'antenne de la Croix Rouge", a-t-elle annoncé dans un communiqué.
Elle a aussi appelé les Polynésiens de métropole à "organiser des bals, concerts ou lotos afin de récolter des fonds qui seront transférés à la Croix Rouge".

Lire la suite
Polynésie Inondations Tahiti
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants