3 min de lecture Médecins

Canicule : les erreurs à éviter en cas de forte chaleur

ÉCLAIRAGE - Hydratation, douches froides, exercices physiques... Contacté par RTL, le docteur Jean-François Toussaint fait le point sur les idées reçues et explique comment lutter contre la chaleur extrême.

3 minutes pour comprendre - 3 minutes pour comprendre La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Canicules : les 5 erreurs à ne pas commettre Crédit Image : ALAIN JOCARD / AFP | Crédit Média : La rédaction de RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Leia Hoarau
Leia Hoarau
et Jérôme Florin

Les températures caniculaires perdurent sur toute la France, en ce premier jour d'août. Jusqu'à 37°C sont attendus dans le Gard ce mercredi. Une chaleur qui peut être synonyme de danger si l'on ne prend pas de précaution. Des spots radio et télé du ministère de la Santé sont d'ailleurs diffusés pour détailler les bons gestes à adopter en cas de "coup de chaleur".

Contacté par RTL, le docteur Jean-François Toussaint, professeur à l'université Paris-Descartes et directeur de l'Institut de recherche biomédicale et d'épidémiologie du sport (Irmes), explique comment lutter contre les fortes températures qui touchent la France.

Les signes corporels du coup de chaud sont "assez clairs" selon le médecin : "Une soif beaucoup plus grande que d'habitude, une fatigue extrême, avoir la peau chaude et sèche, avoir du mal à s'exprimer, avoir des maux de tête". En cas d'apparition de ces symptômes, il conseille de se mettre dans un endroit frais et ombragé. Si l'état ne s'améliore pas, il faut "appeler les secours au 112". 

L'importance de la bonne hydratation

Le médecin insiste notamment sur l'hydratation : il faut "boire de façon plus importante que ce que l'on boit d'habitude (...) La limite, c'est entre 1,5 et 3 litres par jour".

À lire aussi
Une plaquette de Mediator des laboratoires Servier (archives) justice
Mediator : Servier estime "l'instruction à charge"

Mais comment savoir précisément la quantité nécessaire ? Tout dépend du degré de chaleur et de la nature des personnes, indique le professionnel. Pour les individus fragiles, tels que les personnes en état d'insuffisance cardiaque, rénale ou respiratoire, il ne faut pas dépasser 1,5 litre d'eau, ou 2 litres pour les personnes âgées.

Les enfants et femmes enceintes sont également vulnérables. Il ne faut pas hésiter à vérifier l'état de la peau des enfants, sur laquelle les signes de déshydratation sont visibles. "Une peau chaude et sèche" indique le manque d'hydratation. Le médecin conseille vivement d'éviter d'exposer les enfants au soleil et de les maintenir dans les pièces les plus fraîches de la maison.

Autre détail que souligne le médecin : l'eau que l'on boit doit être à température ambiante. Il invite également à bannir l'alcool, le café et les boissons chaudes en général, l'important étant de "garder son hydratation et sa température contrôlées".

Exercices physiques et ventilateur

Quel type d'exercice faire quand il fait chaud ? Hormis pour les sportifs de haut niveau et les  personnes en phase d'adaptation d'un sport en milieu chaud, Jean-François Toussaint invite à ne pas faire d'efforts physiques en période caniculaire

Pour ceux qui souhaitent malgré tout avoir une activité, préférer la faire le soir ou la nuit afin de ne pas souffrir de la chaleur pendant les heures les plus chaudes de la journée.

Concernant le fonctionnement d'un ventilateur pendant la nuit, le médecin admet que c'est une "option moyenne, sauf s'il est dirigé vers le bas du corps". Il conseille de bien s'hydrater durant la journée pour ne pas souffrir de déshydratation à cause du courant d'air créé par le ventilateur : "S'il y a une bonne hydratation le jour, et si l'on n'a pas directement le flux au niveau des poumons, à ce moment-là ça peut être utile".

Les douches et bains conseillés... mais pas n'importe où

Pour le réflexe des douches froides, le problème se pose seulement pour les personnes fragiles : "Ce sont des contrastes thermiques intenses qu'il faut absolument éviter. Mais si vous êtes en bonne santé, il n'y a pas de problématique particulière autour d'une douche", précise le médecin. "Le fait de prendre une douche plusieurs fois par jour va permettre d'hydrater et de diminuer la température corporelle".

Enfin, Jean-François Toussaint déconseille vivement de se baigner dans les points d'eau extérieurs qui peuvent être pollués et donc dangereux pour la santé. "On risque beaucoup de choses, tout dépend avec quoi l'eau est polluée : si ce sont des toxines chimiques, si ce sont des toxines bactériologiques." 

Le médecin rappelle même la montée en puissance des dysenteries, ces maladies infectieuses pouvant avoir de graves conséquences, dues au réchauffement climatique et qui touche notamment le nord de la France. Il conseille donc de se baigner "dans les endroits qui sont autorisés".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Médecins Météo Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7794289190
Canicule : les erreurs à éviter en cas de forte chaleur
Canicule : les erreurs à éviter en cas de forte chaleur
ÉCLAIRAGE - Hydratation, douches froides, exercices physiques... Contacté par RTL, le docteur Jean-François Toussaint fait le point sur les idées reçues et explique comment lutter contre la chaleur extrême.
https://www.rtl.fr/actu/meteo/canicule-les-erreurs-a-eviter-en-cas-de-forte-chaleur-7794289190
2018-08-01 10:57:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/GJU9wj3KwCs4gMQ0x6LfFA/330v220-2/online/image/2018/0801/7794292997_des-touristes-se-baignent-au-trocadero-a-paris-le-24-juillet-2018.jpg