4 min de lecture Iron Man

Marvel Comics : Stan Lee, l'homme qui a donné un coeur aux super-héros

ÉCLAIRAGE - X-Men, Avengers, Iron Man, Spider-man et compagnie seront bientôt rassemblés lors d'une exposition à Paris. Tous portent la trace de l'imagination de Stan Lee, auteur emblématique de Marvel.

Stan Lee, l'homme qui a donné un cœur aux super-héros
Stan Lee, l'homme qui a donné un cœur aux super-héros Crédit : GABRIEL BOUYS / AFP
Clémence Michallon Journaliste RTL

Iron Man, Hulk, Thor, Les Quatre Fantastiques, Spider-man, ou encore les X-Men : tous sont nés, au moins en partie, de l’imagination de Stan Lee, scénariste américain né en 1922 à New York et magnat de la bande dessinée outre-Atlantique. Aujourd’hui encore, son empreinte demeure profondément ancrée dans l’ADN du groupe Marvel Entertainment, racheté en 2009 par Disney pour quelque 4 milliards de dollars (presque 3 milliards d’euros). Ses super-héros sont d'ailleurs mis à l'honneur, pour la première fois, par le musée Art Ludique à Paris.

La rédaction vous recommande

Stan Lee a été le premier à percer le costume de ses super-héros pour les doter de sentiments, de défauts personnels et de problèmes à long-terme interférant avec leurs activités de justiciers. C’est ainsi qu’il a donné sa touche caractéristique à Marvel Comics, devenue la filiale de Marvel Entertainment dédiée à la bande dessinée. Par ce virage opéré dans les années 60, il lui a également permis de se différencier de sa principale rivale, DC Comics (Batman, Superman, Green Lantern, Green Arrow etc.), rattachée quant à elle à Time Warner.

Marvel Comics, l’un des piliers de la BD américaine

La bande dessinée américaine diffère par bien des aspects de son homologue français. Depuis sa création en 1939, il y a 74 ans, Marvel Comics s’est bâti un catalogue de plus de 5.000 personnages. Parmi eux, quelques-uns des super héros les plus connus, dont l’histoire s’écrit au fil de publications périodiques.

Loin d’être linéaires, leurs histoires sont susceptibles d’être réécrites ou déclinées dans plusieurs versions selon l’inspiration du moment. Leurs destins sont à la merci de l’imagination des scénaristes de la maison. Ceux-ci sont placés sous l’égide d’un rédacteur en chef, gardien de la cohérence et de la continuité de l'histoire. Une configuration reprise par les séries télévisées d'aujourd'hui, élaborées selon un mode de fonctionnement similaire.

L'équipe des "Avengers", lancée par Marvel en 1963, regroupe quelques-uns des super-héros les plus connus de la maison d'édition.
L'équipe des "Avengers", lancée par Marvel en 1963, regroupe quelques-uns des super-héros les plus connus de la maison d'édition. Crédit : Marvel Comics
À lire aussi
Le nouveau robot sptial chinois ressemble étrangement au super-héros Iron Man Iron Man
"Iron Man" : la Chine dévoile un robot spatial ressemblant étrangement au super-héros

En France, les histoires des super-héros de Marvel furent un temps relayées par la maison d’édition Semic. Celle-ci s’est notamment illustrée depuis les années 70 jusqu’à la fin des années 90, en publiant Strange, un magazine dédié aux bandes dessinées reprenant le format des comic books américains. La diffusion française des BD de Marvel revient aujourd’hui au groupe italien Panini, par l’intermédiaire de la collection Marvel France.

La révolution Stan Lee

L’histoire commune de Marvel Comics et de Stan Lee débute dès 1939, année de création de la maison d’édition, alors connue sous le nom de Timely Comics. C’est en tant qu’assistant qu’il y fait ses premiers pas. "À l’époque, les illustrateurs trempaient leur plume dans de l’encre, alors je devais m’assurer que les encriers étaient bien rempli", se souvenait-il en 2009 auprès du Los Angeles Times. "Je descendais leur chercher à déjeuner, je faisais de la relecture, j’effaçais les traces de crayon des pages qu’ils avaient terminées." Une position qu’il quitte rapidement pour devenir scénariste puis rédacteur en chef par intérim de la maison en 1941, à seulement 19 ans.

Le tournant se produit en 1961. Stan Lee, approchant de la quarantaine, est alors victime d’une "crise vocationnelle", comme le résument les auteurs américains Jordan Raphael et Tom Spurgeon dans la biographie, Stan Lee and the rise and fall of the American comic book. Son éditeur Martin Goodman lui demande alors d’imaginer une équipe de super-héros, inspirée du succès de la Ligue de justice d’Amérique. Celle-ci, lancée par DC Comics à la fin des années 50, regroupe les plus grands noms de la maison, parmi lesquels Superman, Batman et Wonder Woman.

La rencontre du fantastique et du mondain

Stan Lee s’associe alors au dessinateur Jack Kirby pour créer Les Quatre Fantastiques. Cette équipe regroupe alors quatre super-héros : Mr Fantastique, la Fille Invisible, la Torche Humaine et la Chose. De là s’ouvre une nouvelle période de la narration à la sauce Marvel, marquée par "la rencontre du fantastique et du mondain" selon la formule de Jordan Raphael et Tom Spurgeon.

Les Quatre Fantastiques (The Fantastic Four en version originale) sont introduits par Marvel Comics en 1961.
Les Quatre Fantastiques (The Fantastic Four en version originale) sont introduits par Marvel Comics en 1961. Crédit : Marvel Comics

Hulk, créé en 1962, est particulièrement symptomatique de ce virage. "Contrairement aux super-héros du passé, et notamment à la bande de bons samaritains que DC cultivait à l’époque, [...] Bruce Banner ne voulait pas avoir affaire à son alter ego, Hulk", expliquent encore les deux auteurs. "Devenir un super-héros a détruit sa vie comme l’aurait fait un gros problème d’alcoolisme, avec des symptômes similaires - des trous de mémoire, des appartements saccagés, des vêtements déchirés et une mémoire trouble. Par ce mélange des genres et grâce aux incohérences qui en résultaient, Lee et Kirby ont créé un personnage capable de durer plus longtemps que la seule période de ses origines."

Un succès durable

Pour le scénariste, cette touche caractéristique contribue encore au succès de Marvel Comics aujourd’hui. "Je suppose que c’est parce que nous avons tenté de rendre nos personnages aussi humains et empathiques que possible", expliquait-il en 2012 au Huffington Post.

"Au lieu de nous contenter de mettre en valeur leur super-pouvoirs, nous avons essayé de rendre leurs vies personnelles et leurs problèmes aussi réalistes et intéressants qu’on le pouvait", poursuivait-il. "Nous voulions qu’ils soient comme des personnes réelles, avec qui le lecteur aurait envie de passer du temps pour mieux les connaître."

Les X-Men, bande de super-héros mutants, font leur apparition en 1963 chez Marvel Comics.
Les X-Men, bande de super-héros mutants, font leur apparition en 1963 chez Marvel Comics. Crédit : Marvel Comics

Une empreinte toujours palpable

Un temps président de Marvel Comics, Stan Lee continue d’y officier en tant qu’éditeur. Son héritage continue de rythmer le destin des super-héros les plus populaires de la maison, y compris dans les salles de cinéma. Il se montre régulièrement à l’écran le temps d’apparitions fugaces, sortes de clins d’œil à destination des spectateurs les plus avertis.

>
Stan Lee apparaît régulièrement dans les films mettant en scène des super-héros estampillés Marvel Comics.

Stan Lee apparaît notamment l’espace d’un instant dans Avengers. Le blockbuster avait rassemblé plus de 3 millions de spectateurs, deux semaines après sa sortie en 2012. Parmi eux, seuls les initiés auront reconnu le vieillard aux cheveux blancs coiffé de lunettes de soleil. "Des super-héros à New York ?", peut-on l’entendre marmonner. "À d’autres."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Iron Man Marvel Spider-Man
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants