1 min de lecture Faits divers

Yvelines : une boucherie et une fromagerie vandalisées, des "antispécistes" soupçonnés

Les vitrines d'une boucherie et d'une fromagerie des Yvelines ont été vandalisées dans la nuit du 18 septembre, par des personnes soupçonnées d'appartenir à la mouvance antispéciste.

Saint-Arnoult-en-Yvelines, dans les Yvelines
Saint-Arnoult-en-Yvelines, dans les Yvelines Crédit : RTL.fr
Thibaut Deleaz
Thibaut Deleaz
et AFP

"Stop répression" ou encore "spéciste". Ce sont les inscriptions qu'ont trouvé des commerçants de Saint-Arnoult-en-Yvelines (Yvelines) sur leurs vitrines dégradées dans la nuit mardi 18 septembre. Une boucherie et une fromagerie ont été attaquées dans la nuit, vers 3 heures du matin, selon une source proche de l'enquête.

Des impacts de projectiles ont été retrouvés sur les vitrines de ces deux commerces, voisins de quelques dizaines de mètres. La brigade de gendarmerie de Saint-Arnoult et la brigade de recherche de Rambouillet sont en charge de l'enquête ouverte pour "dégradations".

Plusieurs dégradations de boucheries, poissonneries ou fromagerie ont eu lieu en France ces derniers mois, avec la multiplication de messages antispécistes sans que ces actions ne soient revendiquées. Début septembre, ce sont des commerces d'Épinay-sur-Orge (Essonne) et Fontenay-sous-Bois (Val-de-Marne) qui ont été attaqués.

Plus d'une cinquantaine de boucheries attaquées

Début juillet, les bouchers-charcutiers ont été reçus au ministère de l'Intérieur pour demander "la fin de l'impunité". "Au moins une cinquantaine" de boucheries avaient été vandalisés, "soit par des tags, soit par des bris de glace", selon la Confédération française de la boucherie-charcuterie et traiteurs (CFBCT).

À lire aussi
Un avocat dans un tribunal (illustration) justice
Val-d'Oise : 7 hommes, acquittés en première instance, jugés en appel pour un viol en réunion

Les antispécistes s'opposent à toute hiérarchie entre espèces, notamment au postulat d'une supériorité de l'homme sur les animaux, et donc à tout exploitation ou consommation par l'homme des animaux. 

À Lille, 6 personnes ont été interpellées mi-septembre après que des commerces aient été vandalisés avec les mêmes messages. Mais "toutes les organisations ne sont pas violentes", avait cependant tempéré la CFBCT.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Yvelines Vandalisme
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants