2 min de lecture Justice

Vosges : une femme jugée pour avoir poignardé sa fille de 13 ans à la gorge

Le procès d'une mère de famille qui a poignardé sa fille de 13 ans à la gorge, en 2016, s'est ouvert mercredi 16 janvier à Épinal, dans les Vosges.

Le palais de justice d'Épinal
Le palais de justice d'Épinal Crédit : JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP
AFP et Joanna Wadel

Le procès d’un terrible drame a débuté à Épinal, dans les Vosges. Depuis mercredi 16 janvier, une femme est jugée pour avoir poignardé à la gorge sa fille de 13 ans, après avoir administré des somnifères à ses trois enfants, avec l'intention de les tuer et de se suicider. L'accusée, âgée de 46 ans, est poursuivie pour "tentative d'assassinat". Elle encourt la réclusion criminelle à perpétuité.

À l'ouverture des débats devant la cour d'assises des Vosges, ses trois enfants se trouvaient assis au premier rang, au côté de leur père. Le plus jeune, un garçon de 13 ans, a quitté la salle d'audience avant la lecture des faits par la présidente.

Les faits se sont déroulés deux ans plus tôt, un soir de mai 2016. La mère de famille a administré des somnifères aux trois enfants, âgés alors de 10 ans à 16 ans, au domicile familial situé à Vagney (Vosges). Résignée, elle a ensuite asséné trois coups de couteau à la gorge de sa fille, alors âgée de 13 ans. Réveillée par la douleur, l'adolescente a alors interpellé sa mère, qui a pris conscience de son geste avant d’appeler les secours. 

La mort comme "seule issue possible"

À lire aussi
05_RTL_originals-VOIX-DU-CRIME_POP_795x530 RTL Originals
Danièle Berthaud, complice malgré elle de son père, l’ennemi public numéro 1

Exerçant à domicile en tant qu’accompagnante d'enfants en situation de handicap, la quadragénaire, en dépression depuis plusieurs mois, connaissait des difficultés dans son couple.

Deux jours avant, son mari lui avait annoncé son intention de la quitter pour une autre femme. La nouvelle lui avait paru "insupportable". Selon ses dires au juge d’instruction, la mère, "effondrée, désemparée", s’est alors persuadée que sa mort et celle de ses enfants étaient "la seule issue possible". 

Une responsabilité pénale qui reste à établir

En mai 2018, la chambre de l'instruction de Nancy avait écarté l'abolition du discernement, avancée par certains experts psychiatres, mais rejetée par d'autres. L'après-midi des faits, l’accusée avait effectué des recherches sur internet sur les gestes à effectuer pour atteindre la carotide. La juridiction a jugé que c'était à la cour d'assises de se prononcer sur sa responsabilité pénale.

Lors de sa détention, elle a été incarcérée quelques mois dans une unité hospitalière spécialement aménagée (USHA) d'un établissement psychiatrique de Nancy. Le verdict est attendu vendredi.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Faits divers Drame
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7796249706
Vosges : une femme jugée pour avoir poignardé sa fille de 13 ans à la gorge
Vosges : une femme jugée pour avoir poignardé sa fille de 13 ans à la gorge
Le procès d'une mère de famille qui a poignardé sa fille de 13 ans à la gorge, en 2016, s'est ouvert mercredi 16 janvier à Épinal, dans les Vosges.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/vosges-une-femme-jugee-pour-avoir-poignarde-sa-fille-de-13-ans-a-la-gorge-7796249706
2019-01-16 21:35:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/183eCm9Ka-Upf1mZF3JN_g/330v220-2/online/image/2017/0611/7788927160_le-palais-de-justice-d-epinal.jpg