1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Violences conjugales : ouverture du procès de Maxime Gaget, homme battu par sa femme
1 min de lecture

Violences conjugales : ouverture du procès de Maxime Gaget, homme battu par sa femme

REPLAY - Maxime Gaget a été victime de violences conjugales pendant plus d'un an. Le procès s'ouvre ce jeudi, avec l'espoir de briser un tabou.

Maxime Gaget, auteur de "Ma compagne, mon bourreau"
Maxime Gaget, auteur de "Ma compagne, mon bourreau"
Crédit : STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Violences conjugales : ouverture du procès de Maxime Gaget, homme battu par sa femme
00:01:10
Cindy Hubert & Cécile De Sèze

C'est un procès qui pourrait briser un tabou. Une femme va être jugée pour violences conjugales ce jeudi. Pendant 15 mois, elle a violenté l'homme qui partageait sa vie, Maxime Gaget, âgé de 37 ans. Il va regarder son ancienne compagne droit dans les yeux, celle qu'il a aimé et qui lui a fait vivre l'enfer pendant plus d'un an. Des coups de poing, des brûlures, des humiliations sans fin. Du haut de son mètre 83 et ses 90 kilos, il ne s'est jamais défendu. Il est resté et il n'a rien dit. "J'avais honte, confie-t-il aujourd'hui très lucide, j'étais sous son emprise". 

J'avais honte, j'étais sous son emprise

Maxime Gaget, homme battu

"Le fait qu'un homme puisse se faire avoir de telle sorte par une femme et surtout passer par ses coups, c'est quelque chose de très dur à admettre, poursuit la victime, avant de préciser qu'il a vu dans le comportement de son ex-compagne, une volonté de le "rabaisser", de le "détruire". "Elle s'est débrouillée pour installer en moi un sentiment de peur panique perpétuelle, de psychose", conclut-il.

C'est finalement son beau frère qui a fini par alerter la police, il raconte son histoire dans son livre témoignage Ma compagne. Mon bourreau. Son nez a dû être refait entièrement, tout comme l'une de ses oreilles, abîmée par les coups. Avec ce procès, Maxime Gaget veut briser un tabou, libérer la parole des hommes battus. Les associations estiment qu'ils sont aujourd'hui seulement 2% à porter plainte. Selon l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP), un homme meurt environ tous les 13 jours sous les coups de sa femme.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.