1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Vincent Lambert : "Mon fils n'est pas un mort-vivant", lance sa mère
2 min de lecture

Vincent Lambert : "Mon fils n'est pas un mort-vivant", lance sa mère

REPLAY - La Cour européenne des droits de l'Homme doit se prononcer ce vendredi 5 juin sur le sort du tétraplégique, qui provoque un drame familial depuis maintenant 2008.

Pierre et Viviane Lambert, les parents de Vincent Lambert le 15 janvier 2014
Pierre et Viviane Lambert, les parents de Vincent Lambert le 15 janvier 2014
Crédit : HERVE OUDIN / AFP
Vincent Lambert : "Il n'est pas en fin de vie, il est bien vivant", lance sa mère
05:13
Yves Calvi & Valentin Chatelier

Depuis son accident de la route en 2008, Vincent Lambert est au cœur d'un drame familial. Sa famille se déchire devant la justice pour savoir si les médecins doivent arrêter de maintenir artificiellement en vie le tétraplégique de 38 ans. Alors que d'un côté le camp des parents se bat pour le laisser en vie, celui de son épouse Rachel, demande l'arrêt de l'alimentation et l'hydratation artificielles.

La Cour européenne des droits de l'Hommes, saisie par les parents de Vincent Lambert, doit se prononcer ce vendredi 5 juin sur la décision du Conseil d'État de juin 2014 en faveur de l'arrêt des soins. Il avait considéré qu'un maintien en vie constituerait une "obstination déraisonnable".

Ils ont arrêtés les soins, plus de kiné, plus de fauteuil, c'est un scandale, c'est de la maltraitance

Viviane Lambert

Une mère très en colère contre le médecin qui a proposé la fin de vie de Vincent Lambert. "Je suis très en colère contre Éric Kariger, le docteur qui a pris cette décision. C'est lamentable, c'est un parcours de combattant maintenant", résume-t-elle. En colère également contre les décisions prises dernièrement. "Ils ont arrêtés les soins, plus de kiné, plus de fauteuil, c'est un scandale, c'est de la maltraitance", dénonce-t-elle.

Cette dernière veut néanmoins aller au bout de son combat. "Il pensait qu'on allait certainement se plier à cette décision mais nous ne baisserons pas les bras", explique celle qui a sortie un livre sur le sujet.

Vincent, nous avons des contacts avec lui. Ils sont minimes, mais Vincent n'est pas mort

Viviane Lambert
À lire aussi

Viviane Lambert affirme que son fils est bien vivant. "Qu'on prenne le soin de regarder les vidéos, qu'on prenne le soin de regarder les photos. Vincent, nous avons des contacts avec lui. Ils sont minimes, mais Vincent n'est pas mort", lance-t-elle. Alors que ce sujet divise la famille, c'est maintenant à la Cour européenne de se prononcer sur l'arrêt des soins du tétraplégique. Si la cour valide la décision du Conseil d'État, Viviane Lambert ne lâchera pas. Les deux camps attendent maintenant la décision avec impatience.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/