1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Une transsexuelle fait condamner son entreprise après son licenciement
1 min de lecture

Une transsexuelle fait condamner son entreprise après son licenciement

Le conseil des Prud'hommes a estimé que le changement de sexe de la cadre était la véritable cause de son licenciement et a condamné l'entreprise à lui verser plus de 180.000 euros.

Le conseil des Prud'hommes à Toulouse le 9 octobre 2013.
Le conseil des Prud'hommes à Toulouse le 9 octobre 2013.
Crédit : ERIC CABANIS / AFP
Marine Cluet & AFP

Devenue femme, le directeur général de la société Laroche à Cours-la-Ville, dans le Rhône, estimait que son licenciement en décembre 2012 avait été motivé par sa volonté de changer de sexe. Le conseil des Prud'hommes de Villefranche-sur-Saône lui a donné raison, a-t-on appris ce jeudi 29 octobre de source judiciaire, confirmant une information du Progrès.

LyonMag rapporte que le salarié, présent dans l'entreprise depuis 1997 et promu plusieurs fois, avait été confronté à de la "mauvaise volonté", "des remarques désobligeantes", des insultes et une politique de décrédibilisation destinée à casser son autorité dès lors qu'il avait manifesté sa volonté de changer de sexe. En décembre 2012, arguant un manque de motivation et une absence de communication du cadre, la direction l'avait licencié pour "mésentente" et "opposition systématique" à la direction. Une conséquente facture de téléphone à l'étranger faisait également partie des griefs adressés à l'ex-directeur général.

Les juges prud’homaux ont estimé que la société spécialisée dans les procédés textiles avait licencié la demanderesse "sans cause réelle et sérieuse" et l'ont condamné à lui payer plus de 180.000 euros (151.969 euros au titre des dommages intérêts, 30.000 euros pour préjudice moral et 4.150 euros au titre d'une prime d'intéressement).

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/