2 min de lecture Faits divers

Marseille : un homme de 31 ans tué par balles dans une cité

Un homme de 31 ans a été tué par balles dans la nuit de lundi à mardi à Marseille.

Deux jeunes ont été blessés, dont un grave, après de violentes bagarres à Massy (photo d'illustration).
Deux jeunes ont été blessés, dont un grave, après de violentes bagarres à Massy (photo d'illustration). Crédit : DENIS CHARLET / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Connu des services de police pour trafic de stupéfiants, la victime a été prise pour cible dans son hall d'immeuble, à la cité de la Savine (XVe arrondissement), dans les quartiers Nord, a-t-on appris de source proche de l'enquête. 

Il s'agit du neuvième homicide par balles dans le département depuis début 2014 et du septième règlement de comptes meurtrier à Marseille. C'est un voisin qui a entendu des coups de feu et prévenu les secours. 

"Touché au corps et à la tête"

L'homme a été découvert gisant dans son sang. Atteint de plusieurs balles, l'homme a été "touché au corps et à la tête", a précisé une des sources. Selon les premiers éléments de l'enquête, confiée à la police judiciaire, le ou les tireurs ont utilisé un pistolet automatique 9 mm.

Jeudi dernier, à la veille de la première visite à Marseille du nouveau ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, un homme de 25 ans avait été tué par balles dans une autre cité des quartiers Nord, la Busserine (XIVe), alors qu'il s'apprêtait à prendre le volant de sa voiture. Ses agresseurs se trouvaient à bord d'un véhicule utilitaire. Le 14 avril, un malfaiteur, sorti de prison un mois plus tôt, avait été tué en plein jour sur l'autoroute A7 qui dessert Marseille.

Baisse des règlements de comptes mortels selon Cazeneuve

Malgré ces homicides, le ministre a fait valoir vendredi de "bons résultats" sur les deux zones de sécurité prioritaire (ZSP) de Marseille. Outre l'affectation de moyens supplémentaires depuis deux ans (création de 300 postes de policiers et gendarmes), le gouvernement a mis en place une méthode dite "d'approche globale", dans la quarantaine de cités sensibles identifiées, où prospère souvent le trafic de drogue.

À lire aussi
La ville de Saint-Étienne faits divers
Saint-Étienne : une mère délaisse sa fille de 10 ans pour aller s'alcooliser

Les interventions se déroulent en plusieurs phases, les actions socio-économiques sur le long terme étant censées relayer celles de répression. Bernard Cazeneuve a cité une baisse de 14% du nombre des attaques aux personnes depuis le début de l'année, le "démantèlement des réseaux", une forte hausse des saisies d'armes (174 depuis début 2014, contre 52 sur la même période en 2013) "et même" une baisse du nombre des règlements de comptes mortels (17 en 2013, 23 en 2012).

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Police Marseille
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants