1 min de lecture Faits divers

Un fourgon de transport d'or de nouveau braqué près de Lyon

Quatre mois après une attaque similaire, un fourgon banalisé convoyant de l'or et des bijoux a été dévalisé dans la matinée du 12 avril.

Un fourgon banalisé de la société de transports Temis HBJO, convoyant de l'or et des bijoux, a été braqué le 12 avril près de Lyon.
Un fourgon banalisé de la société de transports Temis HBJO, convoyant de l'or et des bijoux, a été braqué le 12 avril près de Lyon. Crédit : JEFF PACHOUD / AFP
Geoffroy Lang
Geoffroy Lang
et AFP

Quatre hommes puissamment armés ont attaqué un fourgon banalisé de la société de transports Temis HBJO, convoyant de l'or et des bijoux, dans la matinée du 12 avril près de Lyon. "On ignore pour l'instant le montant du butin", a indiqué à l'AFP une source judiciaire, alors que les auteurs du braquage sont activement recherchés.

Les quatre malfaiteurs, cagoulés et munis de deux armes de guerre et d'un fusil à pompe, ont suivi le même mode opératoire utilisé en décembre dernier pour l'attaque spectaculaire d'un fourgon d'une autre société, Loomis, dans le même secteur. À l'aide de trois voitures - deux devant et une derrière -, ils ont pris en tenaille le véhicule semi-blindé sur une bretelle de sortie de l'autoroute A89 au nord de Lyon. Le fourgon arrivait lui de Besançon à destination de Lentilly dans la région lyonnaise. 

Des similitudes troublantes

"Ça s'est passé très vite, ils ont braqué les deux convoyeurs pour les faire sortir du fourgon et ils ensuite fait main basse sur le chargement", a précisé la même source. "Aucun coup de feu n'a été tiré et il n'y a eu aucun blessé", a-t-on souligné. Les braqueurs ont ensuite incendié les trois voitures utilisées pour le vol, ainsi que le fourgon, avant de prendre la fuite à bord d'un quatrième véhicule.

En décembre, à quelques kilomètres de distance, un fourgon banalisé de la société Loomis, venant également de Besançon, avait été la cible d'une spectaculaire attaque effectuée selon le même mode opératoire. Une dizaine de malfaiteurs avaient dérobé 70 kilos d'or sous la forme de granules. Le butin avait été estimé à 2,5 millions d'euros. Les agresseurs, qui courent toujours, avaient alors utilisé six voitures. De gros rapprochements sont effectués par les enquêteurs entre les deux affaires.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Braquage
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants