1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Serge Atlaoui : "S'il n'y a pas d'amour, on ne supporte pas le combat", confie sa femme
2 min de lecture

Serge Atlaoui : "S'il n'y a pas d'amour, on ne supporte pas le combat", confie sa femme

INVITÉE RTL - Sabine Atlaoui se bat depuis 13 ans pour faire libérer son mari, condamné à mort par la justice indonésienne pour trafic de drogue.

Sabine Atlaoui (à gauche) et son mari Serge en 2008, condamné à mort en Indonésie
Sabine Atlaoui (à gauche) et son mari Serge en 2008, condamné à mort en Indonésie
Serge Atlaoui : "S'il n'y a pas d'amour, on ne supporte pas le combat", confie sa femme
08:51
micros
La rédaction numérique de RTL

Après l'arrestation et la condamnation de son mari en 2005 à la peine de mort en Indonésie, elle aurait pu partir. Mais Sabine Atlaoui a choisi de donner sa vie à Serge et n'a jamais craqué. Le 2 novembre prochain, France 3 diffuse Serge, condamné à mort, un documentaire dans lequel la réalisatrice Christine Tournadre a suivi, pendant plus de dix ans, le parcours de Sabine Atlaoui pour faire sortir son mari du couloir de la mort indonésien.

Un combat débuté en 2005 quand Serge Atlaoui, artisan soudeur dans une usine d'Indonésie est arrêté. L'usine fabrique de l'ecstasy, mais le Français assure ne pas être au courant. Deux ans plus tard, la justice le condamne à mort, estimant qu'il est l'un des chimistes principaux de l'affaire.

Depuis, il a échappé à l’exécution en 2015, mais reste dans le couloir de la mort. Récemment, il a été transféré vers une nouvelle prison. Ce transfert l'a "anéanti", raconte Sabine Atlaoui. "Il se retrouve du jour au lendemain dans une cellule de 30 personnes, sans eau courante, un seul toilette".

Cinq ans avant d'être reçue à l'Élysée

"Je pense que dans une histoire comme la nôtre, s'il n'y a pas d'amour on ne peut pas supporter le combat. C'est ça qui nous propulse et qui nous tient", confie-t-elle. Du jour au lendemain, Sabine Atlaoui bascule d'une vie "normale" à un scénario de film. Pendant cinq ans, elle doit se battre seule, abandonnée du gouvernement.

À lire aussi

Il faudra attendre 2009 pour obtenir un premier rendez-vous à l'Élysée. Elle fait tout ce qu'elle peut pour que les autorités réalisent que Serge Atlaoui est victime d'une erreur judiciaire et non pas un simple trafiquant de drogue.

L'homme se sent coupable de faire vivre cet enfer à celle qui l'aime et tente de la pousser à le quitter pour qu'elle vive sa vie. "La seule question que je me suis posée, c'est : est-ce que je vais être capable de supporter ce qui se passe ? Mais c'est une question qui a été très furtive, parce que, au-delà de ça, c'est mon mari. Je l'aime", confie-t-elle. De cet amour est né en 2011 Yacine, conçu en détention. "C'est une évidence, on ne laisse pas la personne qu'on aime dans ces conditions". 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/