1 min de lecture L'invité de RTL

Rixe de Sisco : Ange-Pierre Vivoni est "soulagé" et "accepte le verdict"

INVITÉ - Ange-Pierre Vivoni, maire PS de Sisco en Corse, est heureux de voir le calme revenir dans sa commune après le verdict du procès.

RTL Midi -  Christelle Rebière L'invité de RTL Midi Christelle Rebière
>
Rixe de Sisco : Ange-Pierre Vivoni est "soulagé" et "accepte le verdict" Crédit Image : Elodie Grégoire | Crédit Média : Vincent Parizot,Christelle Rebière | Durée : | Date : La page de l'émission
245-PARIZOT
Vincent Parizot et Christelle Rebière

Le procès de la rixe de Sisco a rendu son verdict vendredi 16 septembre. Des peines de prison, allant de six mois avec sursis à deux ans ferme, ont été prononcées. Mustapha Benhaddou, considéré comme le principal protagoniste de cette bagarre entre une famille d'origine maghrébine et des insulaires, a été écroué. Ange-Pierre Vivoni, le maire de la commune, a exprimé son soulagement à l'énoncé des condamnations.

"Je suis soulagé, je ne ferai aucun commentaire sur le jugement, j'accepte le verdict", a-t-il indiqué. "Je vois que ma commune est plus calme, les gens sont plus sereins. J'avais peur qu'on fasse le procès de la Corse, avec les vilains racistes, les gentils Maghrébins, et inversement. Ce n'était qu'une rixe, une bagarre entre personnes, qu'on voit partout en France."

"J'ai très mal vécu" cette affaire dit le maire

Ange-Pierre Vivoni réfute la thèse de son arrêté anti-burkini qui aurait participé au climat de tension. "J'ai toujours dit que ce n'était pas le burkini. Une photo a déclenché cette rixe. Un enfant a été frappé, les parents sont arrivés, d'autres personnes aussi. Heureusement qu'on n'a pas à déplorer de victimes", a souligné le maire PS de la commune, qui a "très mal vécu" cette affaire et comprend que "le président de la République, le plus haut représentant de l'État", n'ait pas soutenu "une partie contre une autre".

"Je ne sais pas si le jugement va être contesté, les administrés déplorent ces choses-là, mais ils se rendent à l'évidence. Je ne pense pas qu'un appel sera fait", croit savoir Ange-Pierre Vivoni. Mustapha Benhaddou aurait l'intention de faire appel. Il dispose de dix jours pour faire connaître sa décision.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
L'invité de RTL Corse Justice
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants