2 min de lecture Justice

Qui est Sabrina Kouider, accusée d'avoir maltraité et tué Sophie Lionnet ?

Ouissem Medouni et Sabrina Kouider, les employeurs de la jeune fille au pair dont le corps a été retrouvé calciné chez eux sont actuellement jugés pour "meurtre" et "entrave au cours de la justice".

Des policiers devant la maison où le corps de Sophie Lionnet a été retrouvé, le 22 septembre à Londres
Des policiers devant la maison où le corps de Sophie Lionnet a été retrouvé, le 22 septembre à Londres Crédit : Daniel LEAL-OLIVAS / AFP
Léa Stassinet
Léa Stassinet
Journaliste

Pour le meurtre de leur jeune fille au pair, Ouissem Medouni, 40 ans, et Sabrina Kouider, 35 ans, plaident non coupable. L'homme plaide quant à lui coupable pour "entrave au fonctionnement de la justice". Le couple est actuellement jugé pour le meurtre de Sophie Lionnet, dont le corps avait été retrouvé calciné dans leur propriété de Londres, en septembre 2017. 

Mais le procès qui s'est ouvert lundi 19 mars révèle le long calvaire vécu par la jeune femme de 21 ans depuis son arrivée dans cette famille française recomposée 20 mois auparavant. Selon l'acte d'accusation lu à l'ouverture de l'audience, Sophie Lionnet vivait comme une "prisonnière" et était "maltraitée"

Privée de nourriture et battue par ses employeurs

Victime de violences et privée de nourriture, elle dormait dans la chambre des enfants dont elle s'occupait, sur un lit superposé. Mais c'est surtout l'emprise qu'avait sur elle ses employeurs, et notamment la mère des enfants qui a stupéfié l'assemblée. 

À lire aussi
Les "gilets jaunes" manifestent samedi 20 avril 2019 pour leur acte 23. Gilets jaunes
Des "gilets jaunes" crient "suicidez-vous" à des policiers : la justice ouvre une enquête


Pendant des mois, Sabrina Kouider n'a cessé d'harceler et d'accuser la jeune fille au pair de multiples choses. Par exemple, la trentenaire qui avait vécu une brève relation avec Mark Walton, membre du boys band irlandais Boyzone n'a pas hésité à inclure Sophie Lionnet dans le conflit qui l'opposait au père de son fils

La mère de famille déjà connue pour diffamation

Il faut savoir que la mère de famille avait déjà accusé Mark Walton de pédophilie, d'agressions sexuelles et de harcèlement juste après leur rupture, avant de reconnaître la diffamation. Mais son obsession pour son ancien compagnon "s'est développée", a expliqué le procureur. Elle a ainsi reproché à la jeune fille en août 2017 d'avoir permis une rencontre entre son fils et Walton, accusant ce dernier d'avoir drogué et violé l'enfant. Une rencontre qui n'a en fait jamais eu lieu, après des vérifications menées par la police britannique. 

8h30 d'interrogatoire subis par la jeune fille

Mais ce n'est pas tout. Sabrina Kouider a également accusé sa "nanny" de lui avoir volé plusieurs bijoux. "Une façon d'intimider et de contrôler" Sophie, a avancé l'accusation, qui a accusé le couple d'avoir enregistré des vidéos de plusieurs "interrogatoires" subis par la jeune fille. En tout, plus de 8h30 d'enregistrement ont été retrouvés sur les portables des deux accusés. Des séquences où ils n'hésitaient pas à menacer la jeune fille de "prison, de viol ou de violence", si "elle ne reconnaissaient pas leurs charges délirantes", rapporte Le Monde

Sabrina Kouider est même allée jusqu'à emmener Sophie Lionnet au commissariat, pour porter plainte contre elle. "La plainte n’avait aucun sens. Pourquoi une employeuse aurait-elle gardé à son service une nanny qu’elle accusait de faits graves ?", s'est étonné le procureur. 

Ces inventions ou croyances sont au centre des raisons pour lesquelles les accusés ont tué Sophie

L'avocat de l'accusation
Partager la citation

Pour l'accusation, ce sont ces "inventions ou croyances" portées à l'encontre de la jeune fille au pair qui "sont au centre des raisons pour lesquelles les accusés ont tué Sophie". Un meurtre qui pour le moment reste un mystère, les enquêteurs n'ayant pas réussi à déterminer les causes de la mort de la jeune femme. Ils ont cependant découvert sur le corps de la "nanny" une fracture du sternum, de la mâchoire et des côtes cassées. L'avocat de l'accusation doit évoquer ce mardi 20 mars son hypothèse sur le meurtre et la manière dont le couple a tenté de faire disparaître le corps. 

Les accusés risquent la prison à perpétuité. Le verdict ne devrait pas être connu avant six semaines. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Londres Faits divers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792702319
Qui est Sabrina Kouider, accusée d'avoir maltraité et tué Sophie Lionnet ?
Qui est Sabrina Kouider, accusée d'avoir maltraité et tué Sophie Lionnet ?
Ouissem Medouni et Sabrina Kouider, les employeurs de la jeune fille au pair dont le corps a été retrouvé calciné chez eux sont actuellement jugés pour "meurtre" et "entrave au cours de la justice".
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/qui-est-sabrina-kouider-accusee-d-avoir-maltraite-et-tue-sophie-lionnet-7792702319
2018-03-20 14:48:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/SR5JFBpvFjrcmVjTROnV_A/330v220-2/online/image/2017/0927/7790244421_des-policiers-devant-la-maison-ou-le-corps-de-sophie-lionnet-a-ete-retrouve-le-22-septembre-a-londres.jpg