1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Procès du Carlton : DSK donne sa définition du libertinage
2 min de lecture

Procès du Carlton : DSK donne sa définition du libertinage

REPORTAGE / REPLAY - L'ancien patron du FMI estime que sa vision de la fête n'est pas compatible avec la pratique des prostituées.

Dominique Strauss-Kahn, le 17 septembre 2013, à Belgrade. (archives)
Dominique Strauss-Kahn, le 17 septembre 2013, à Belgrade. (archives)
Crédit : ALEXA STANKOVIC / AFP
Procès du Carlton : DSK donne sa définition du libertinage
00:02:01
Jean-Alphonse Richard & La rédaction numérique de RTL

Interrogé par le tribunal correctionnel de Lille, Dominique Strauss-Kahn a donné ce que l'on pourrait appeler une leçon de libertinage devant la cour. Détendu et calme, la voix chaude, l'ancien directeur général du Fonds monétaire international (FMI) explique "aimer la fête". Un point de vue selon lui incompatible avec la pratique des prostituées.

J'aime la fête avant, après et pendant les rapports sexuels

Dominique Strauss-Kahn

"J'aime la fête avant, après et pendant les rapports sexuels. Avec une prostituée, il n'y a pas d'avant et pas d'après", ajoute-t-il. Et de raconter une soirée à l'hôtel Murano : quatre hommes, quatre femmes, des préliminaires, un verre, quelques petits fours puis le passage à l'acte. "La chose se fait assez rapidement, je vous le concède, monsieur le président", précise-t-il.

Une leçon de libertinage

Ignorait-il que ces femmes étaient des prostituées ? Il se rengorge : "Vous savez, il m'est arrivé dix fois de me trouver dans des situations où une femme s'offrait à moi. Ce n'était pas pour autant une prostituée". L'ancien ministre donne sa définition du libertinage : "Ce sont des hommes seuls, des femmes seules, des couples, qui se réunissent pour le plaisir du sexe et pas pour des raisons affectives".

Au tour de Jade, une ancienne prostituée qui s'est constituée partie civile, de s'exprimer. Sa définition de la fête semble bien différente de celle de Dominique Strauss-Kahn. Sa version d'une soirée au Murano diffère de celle de l'ex-politique. Elle arrive, se déshabille, se met en petite tenue et s'aperçoit que tout le monde est excité.

Les prostituées, des "choses"

À lire aussi

"Il arrive ! Il arrive !", s'exclament les convives. Une référence à DSK. C'est après deux rapports sexuels près des toilettes, avec un musicien et un vieux beau aux cheveux teints, qu'elle entre dans la pièce avec un grand lit. Un temple dans lequel trône un homme nu, entouré de domestiques et de femmes. Il s'agit de DSK.

Ce jour-là, je n'étais qu'une chose (...) Je n'étais pas là en tant que personne

Jade, une ancienne prostituée

"Je ne savais même pas qui c'était", se souvient la jeune femme qui le reconnaîtra plus tard à la télévision. Le reste du récit de la soirée vire au sordide. Jade évoque une fellation sans préservatif pour Dominique Strauss-Kahn. "Lui avez-vous parlé ?", l'interroge-t-on. "Pas vraiment, je l'avais en bouche", répond-elle du tac au tac. Et de conclure : "Ce jour-là, je n'étais qu'une chose (...) Je n'étais pas là en tant que personne".

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.