1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Pédophilie : un directeur de centre de loisir est tabassé après de fausses accusations
1 min de lecture

Pédophilie : un directeur de centre de loisir est tabassé après de fausses accusations

En Seine-Saint-Denis, un homme a été lynché par des parents, après que leur enfant l'a accusé à tort de pédophilie.

Des voitures de police à Pantin. (illustration)
Des voitures de police à Pantin. (illustration)
Crédit : STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Clarisse Martin
Clarisse Martin

Les conséquences ont été dramatiques. À Pantin (Seine-Saint-Denis), un petit garçon de 5 ans a confié à ses parents, vendredi 16 décembre, avoir subi des attouchements, dont l'auteur serait le directeur du centre de loisirs de la commune francilienne. Le père de l'enfant, en colère, a décidé d'intervenir et de faire justice lui-même, rapporte Le Parisien.

Accompagné de la mère de l'enfant, il s'est rendu au centre de loisirs, où il a pénétré dans le bureau du directeur et l'a frappé à coups de casque de moto, sans demander d'explications. Âgé d'une quarantaine d'années, le directeur, notamment frappé à l'avant-bras est toujours hospitalisé dans une clinique spécialisée dans la chirurgie de la main, grièvement blessé. Une interruption temporaire de travail de 45 jours lui a été délivrée.

Des témoignages et une audition du garçonnet ont mis au jour que l'affaire avait été inventée. Les parents ont été interpellés et placés en garde à vue. Une enquête a été ouverte pour violences aggravées sur personne dépositaire de l'autorité publique. Le petit garçon avait évoqué des violences sexuelles, parlant d'un "animateur" qui l'emmenait "souvent au fond de la cour", en décrivant en détail des attouchements et des masturbations. La mère, alarmée, s'est rendue au centre et avait cru identifier l'agresseur de son fils. Face à la brigade des mineurs, l'enfant a avoué son mensonge, mais les motivations ne sont pas tirées au clair. Le parquet de Bobigny a décidé de cesser les poursuites pour agressions sexuelles.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/