1 min de lecture Creuse

Mort du petit Loan : "Comment peut-on faire ça ?", s'interroge une riveraine

RÉACTIONS - Les voisins du couple qui a avoué le meurtre de son fils de quatre mois ne comprennent pas comment il a pu en arriver là.

RTL Petit Matin - Julien Sellier RTL Petit Matin Julien Sellier iTunes RSS
>
Mort du petit Loan : les habitants du village toujours sous le choc Crédit Image : AFP | Crédit Média : Arnaud Tousch | Durée : | Date :
La page de l'émission
Arnaud Tousch
Arnaud Tousch
Journaliste RTL

Les parents de Loan ont été mis en examen et écroués. Son père pour violences volontaires ayant entraîné la mort et sa mère pour non assistance à personne en danger, recel de cadavre et délit imaginaire. Pendant six jours après le décès de l'enfant de quatre mois, ils ont promené un poupon en plastique pour tenter de dissimuler la mort de leur fils.

Comment peut-on faire ça à un bébé et continuer à vivre ?

Mélinda, une riveraine
Partager la citation

"J'ai vu la mère qui poussait un couffin mais je n'ai pas vu ce qu'il y avait dedans", raconte un habitant du village qui a vu les parents dans un magasin, quelques jours après la disparition de Loan. Sous le choc, d'autres riverains ont encore du mal à réaliser. "Comment peut-on faire ça à un bébé et continuer à vivre ?", s'interroge Mélinda.

Les langues se délient parmi les voisins du couple. "Quand je sortais, je les entendais brailler des 'je vais te tuer' puis les gendarmes venaient", se souvient Lionel. Les habitants du village installeront une bougie à leur fenêtre, mercredi 3 septembre, en l'honneur de Loan. Une marche blanche sera également organisée dimanche 7 septembre.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Creuse Faits divers Violences
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants