2 min de lecture Faits divers

Mort d'Adama Traoré : la famille demande une peine de prison pour les gendarmes

Les proches demandent à ce que les responsables de la mort du jeune homme soient mis en examen et écroués.

La famille et les proches d'Adama Traoré réclament "la vérité" après le décès du jeune homme noir le 19 juillet à Beaumont-sur-Oise.
La famille et les proches d'Adama Traoré réclament "la vérité" après le décès du jeune homme noir le 19 juillet à Beaumont-sur-Oise. Crédit : DOMINIQUE FAGET / AFP
Ambre Deharo
Ambre Deharo
et AFP

Samedi 10 septembre, devant plusieurs journalistes, la famille d'Adama Traoré a demandé que justice soit faite. Selon les propos de Lassana Traoré, l'un des frères d'Adama, les gendarmes qui ont arrêté le jeune homme, mort le 19 juillet au cours de son interpellation, doivent être "mis en examen le plus rapidement possible" et écroués. "Les gendarmes, on veut qu'ils aillent en prison", a renchéri Assa, sa sœur. La demande a été formulée lors d'un repas en plein air organisé samedi dans le quartier Boyenval de la commune de Beaumont-sur-Oise (Val d'oise), dans lequel a grandi le jeune homme.

Environ 200 personnes étaient présentes à l’événement, plusieurs ayant revêtu pour l'occasion le t-shirt au message bien connu depuis la mort du jeune homme : "Justice pour Adama. Sans justice vous n'aurez jamais la paix". La préfecture du Val d'Oise a précisé qu'une centaine de gendarmes avaient été mobilisés afin d' "encadre à distance" le rassemblement. Les forces de l'ordre craignant notamment la réaction de certains habitants "traumatisés" par l'affaire et les violences qui ont suivi.

Une décision de la Cour de cassation attendue

Les proches d'Adama Traoré ont toujours manifesté leur scepticisme à l'égard de la conduite de l'enquête et de la communication du procureur de Pontoise. La Cour de cassation a été saisie. Un soulagement en demie-teinte pour Lassana Traoré qui attend "avec impatience" la décision judiciaire. Selon lui, l'affaire du décès de son frère sera alors reprise "honnêtement et sereinement". Il a également averti que sa famille se tenait prête à organiser "un maximum d’événements" afin de "combattre la violence" des méthodes d'interpellation employées par les forces de l'ordre. La mère d'Adama Traoré a même lancé une mise en garde directement adressée aux gendarmes : "Adama va les suivre jusque dans leur tombe".

Une mort qui avait suscité la polémique

Le 19 juillet dernier,le jour de ses 24 ans, Adama Traoré avait trouvé la mortalors qu'il venait d'être arrêté par les gendarmes dans une opération qui visait son frère Bagui, suspecté d'extorsion de fonds. Les deux autopsies réalisées à la suite de son décès n'avaient pas permis de révéler des traces éventuelles de violences sur le corps de la victime. Elles n'avaient pas non plus permis d'expliquer les causes de sa mort. Des résultats d'analyse sont toujours attendus. 

À lire aussi
Jonathann Daval a été mis en examen mercredi 31 janvier pour le meurtre de sa compagne, Alexia Daval. enquête
Affaire Daval : Alexia a-t-elle été empoisonnée ?

L'affaire avait suscité une vive émotion, l'entourage du jeune homme ayant immédiatement qualifié les faits de "bavure". La mort d'Adama Traoré avait engendré des scènes de violences dans la ville de Beaumont-sur-Oise pendant plusieurs nuits. Dans les communes voisines, des tirs contre les forces de l'ordre et des incendies de véhicules avaient été constatés.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Enquête Gendarmerie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants