3 min de lecture Montreuil

Montreuil : tension autour d'une affaire de pédophilie non confirmée dans une école

Des parents affirment que leur enfant a été victime d'une agression sexuelle à l'école, ce que nient la justice et la police. Sur les réseaux sociaux, les internautes sont nombreux à faire part de leur émoi.

Photo prise le 31 août 2009 d'enfants arrivant dans une cour d'école maternelle (illustration)
Photo prise le 31 août 2009 d'enfants arrivant dans une cour d'école maternelle (illustration) Crédit : AFP
Julien Absalon
Julien Absalon
Journaliste RTL

Il y a-t-il eu une agression sexuelle sur un enfant de 4 ans dans une école de Montreuil ? La polémique enfle dans la ville depuis quelques jours, car plusieurs habitants et internautes soupçonnent les pouvoirs publics d'avoir étouffé cette affaire classée sans suite par la justice.

Les accusations portent sur des faits qui remontent au 21 juin dernier à l'école maternelle Jules-Ferry de cette banlieue parisienne. Cais M., l'enfant en question, est scolarisé dans cet établissement. Ce jour-là, entre 16 heures et 18 heures, il participe au centre aéré avec d'autres enfants et des animateurs. En revenant chez lui, le garçonnet se plaint de douleurs au niveau des fesses. Selon le récit du père, contacté par BuzzFeed News, l'enfant affirme que "trois enfants avaient rentré un jouet dans ses fesses" et qu'il aurait subi plusieurs "pénétrations" et "claques". Les parents, qui affirment également avoir constaté "des tranches blanches suspectes", soupçonnent des animateurs de l'école.

"Aucune infraction pénale"

Dans un premier temps, la famille décide de faire constater les blessures à l'hôpital Robert-Debré (Paris) où les médecins décèlent une fissure anale qui, selon eux, ne peut pas être liée à une constipation. Une plainte est alors déposée contre X au commissariat de Montreuil, où la brigade des mineurs prend en charge le dossier. Mais le lendemain, une autre expertise remet en doute le premier constat. L'unité médico-légale de l'hôpital Jean-Verdier à Bondy estime pour sa part que les lésions peuvent être dues, effectivement à l'introduction d'un jouet, mais aussi à une constipation.

À lire aussi
La mairie de Montreuil, en Seine-Saint-Denis Seine-Saint-Denis
Montreuil : des agents portent plainte contre la Ville pour harcèlement et discrimination


Reste que les parents alertent l'école, la mairie et le groupe M-UDC, un mouvement panafricain qui lutte contre la racisme. Soutenus par cette association, les proches de l'enfant expliquent leur situation par le biais de vidéos postées sur Internet. L'une d'elles fait plus de 550.000 vues sur Facebook. Par ce biais, la famille dénonce une omerta du côté des pouvoirs publics et affirment même que le maire Patrice Bessac (PCF) leur aurait reproché leur appartenance "à un groupuscule raciste anti-blancs".

L'incompréhension est d'autant plus grande chez les parents du petit Cais, car leur version des faits est remise en cause par les enquêteurs. Ces derniers affirment en effet qu'il n'y aurait pas eu d'agression commise par un adulte et que la blessure aurait eu lieu lors d'un jeu entre enfants. À L'Express, une source policière explique : "Des prénoms ont été cités par le petit garçon. Ils ont tous été vérifiés. [...] L'enquête a permis de comprendre que cette blessure résulte de jeux très bizarres entre enfants. [...] Le petit garçon a même reconnu l'avoir également fait lui-même". La mairie de Montreuil abonde et indique dans un communiqué qu'il n'y a eu "aucune infraction pénale" de constatée. "Ces faits ne sont pas établis", affirme la ville.

Forte mobilisation des internautes

Pour autant, la famille "est persuadée que c'est un acte pédophile", dit, à Libération, un adjoint à la mairie estimant par ailleurs que "l'histoire est mise en scène par les réseaux sociaux avec l'aide du M-UDC qui surfe sur la polémique pour faire le buzz".

La mobilisation des soutiens de la famille reste en tout cas importante sur Internet.  Une pétition réclamant "justice pour l'enfant de 4 ans violé à Montreuil" a recueilli plus de 36.000 signatures en quelques jours sur le site change.org. Sur Twitter, le hashtag #JusticePourCais a également fait un carton. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Montreuil Seine-Saint-Denis Faits divers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7783996586
Montreuil : tension autour d'une affaire de pédophilie non confirmée dans une école
Montreuil : tension autour d'une affaire de pédophilie non confirmée dans une école
Des parents affirment que leur enfant a été victime d'une agression sexuelle à l'école, ce que nient la justice et la police. Sur les réseaux sociaux, les internautes sont nombreux à faire part de leur émoi.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/montreuil-tension-autour-d-une-affaire-de-pedophilie-non-confirmee-dans-une-ecole-7783996586
2016-07-07 07:30:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/aL8n18SalfgcYPzA1Wc7YQ/330v220-2/online/image/2015/0625/7778867490_photo-prise-le-31-aout-2009-d-enfants-arrivant-dans-la-cour-de-l-ecole-maternelle-et-primaire-notre-dame-a-caen.jpg