1 min de lecture Police

Mickaël, victime d'une bavure policière : "J'espère qu'il sera puni. Il faut qu'il paye"

DOCUMENT RTL - Un jeune homme de 29 ans avait été violemment frappé par un policier en 2010. Depuis, il est handicapé à vie.

Yves Calvi_ RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
DOCUMENT RTL - Mickaël, victime d'une bavure policière : "J'espère que ce policier sera puni. Il faut qu'il paye" Crédit Image : PATRICK KOVARIK / AFP | Crédit Média : Serge Pueyo | Durée : | Date : La page de l'émission
Serge Pueyo et La rédaction numérique de RTL

Le tribunal correctionnel de Chambéry rend son jugement, ce vendredi 6 mars, concernant un policier de la brigade anti-criminalité (BAC), accusé d'avoir violemment frappé un jeune homme de 29 ans. Les faits se sont déroulés en avril 2010, lors d'une intervention policière nocturne pour calmer un groupe d'individus alcoolisés. 

Je respecte la police, mais là, c'est une bavure

Mickaël
Partager la citation

Depuis, Mickaël, sorti d'un long coma, est handicapé à vie, hémiplégique du côté droit. Il demande que la justice ne fasse pas de cadeau au policier. "Je suis handicapé à vie à cause d'un policier. Il a fait son boulot n'importe comment. J'étais allongé par terre. Le sang coulait. Je respecte la police, mais là, c'est une bavure", explique-t-il. 

Je me bats pour ma famille

Mickaël
Partager la citation

Depuis, Mickaël ne peut plus travailler : "J'ai besoin d'une aide quotidienne pour vivre. Il n'y a rien dans ma vie. Je me bats pour ma famille. La police doit protéger la population. J'espère qu'il sera puni. Il faut qu'il paye. J'ai confiance en la justice", raconte-t-il.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Police Faits divers Justice
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants