4 min de lecture Justice

Meurtre d'Hélène Pastor : qui sont les protagonistes ?

ÉCLAIRAGE - Le procès autour du meurtre de la milliardaire monégasque assassinée en 2014 s'ouvre ce lundi 17 septembre à Aix-en-Provence. Son gendre est accusé d'avoir commandité le crime.

Un des deux exécutants présumés de l'assassinat d'Hélène Pastor le 27 juin 2014 à Marseille
Un des deux exécutants présumés de l'assassinat d'Hélène Pastor le 27 juin 2014 à Marseille Crédit : BERTRAND LANGLOIS / AFP
Léa Stassinet
Léa Stassinet
et AFP

Ils ne seront pas moins de 10 dans le box des accusés. C'est ce lundi 17 septembre que s'ouvre le procès autour de l'assassinat de la milliardaire monégasque Hélène Pastor. Le 6 mai 2014, alors qu'elle sort de l'hôpital de Nice après une visite à son fils victime d'un AVC, le véhicule dans lequel elle se trouve est pris pour cible.

Un homme armé d'un fusil tire sur l'héritière âgée de 77 ans ainsi que sur son chauffeur, Mohamed Darwich. Ce dernier décède des suites de ses blessures 4 jours plus tard. La mort d'Hélène Pastor est quant à elle annoncée le 21 mai. 

Commence alors le début d'une enquête minutieuse, qui met en lumière les relations compliquées au sein de cette dynastie. Le mobile du double meurtre sera au coeur des débats : Hélène Pastor a-t-elle été assassinée en raison de ses rapports compliqués avec sa fille ou pour son argent ? Sa fortune était en effet estimée à 12 milliards d'euros. 

À lire aussi
De nombreux casseurs ont affronté les forces de l'ordre et détruit les vitrines des Champs-Élysées, le 16 mars 2019 Gilets jaunes
Dordogne : des vêtements volés sur les Champs-Élysées retrouvés chez un "gilet jaune"

Les victimes

Descendants d'un tailleur de pierre italien arrivé sur le Rocher au XIXe siècle, les Pastor forment une dynastie monégasque dont la richesse repose sur un vaste empire immobilier bâti au fil des décennies. À la mort de son père Gildo, Hélène Pastor en hérite, avec ses deux frères Victor et Michel. Si ces derniers se spécialisent dans des sociétés de courtage, elle "se contente d'administrer ses biens et de diriger d'une main de fer son patrimoine immobilier", raconte franceinfo.

Hélène Pastor "a donné d'elle une image dure et austère. Dure en affaires, dure avec le personnel, dure avec les locataires sur l'encaissement des loyers", révèle auprès de nos confrères Hélène Constanty, auteure d'une bande dessinée sur l'assassinat de la milliardaire, intitulée Monaco d'or et de plomb. Le caractère peu commode de la patronne a même fait penser aux enquêteurs qu'elle aurait pu être la victime d'une vengeance d'un salarié licencié ou d'un locataire expulsé. 

Concernant la deuxième victime, peu d'informations ont été dévoilées. De nationalité égyptienne, on sait simplement que Mohamed Darwich était au service d'Hélène Pastor depuis une quinzaine d'années, et qu'il n'était pas seulement son chauffeur. Majordome et cuisinier de la famille, il était un véritable "homme de confiance" pour les Pastor, selon ses proches. 

Sylvia Pastor, sa fille

Helène Pastor a deux enfants, dont Sylvia, 53 ans, surnommée "Sisi". Après le drame, elle est placée en garde à vue mais rapidement remise en liberté (deux jours plus tard) sans qu'aucune charge ne soit retenue contre elle. À l'époque, des rumeurs faisant état de relations tendues entre la mère et la fille circulent, entretenues par le commanditaire présumé. 

Son gendre, commanditaire présumé

Né à Varsovie et arrivé à Monaco sans le sou, Wojciech Janowski, compagnon de Sylvia, est au moment des faits consul honoraire de Pologne à Monaco, et se présente comme un homme d'affaires bien introduit dans les hautes sphères de la principauté. 

Se prévalant d'un diplôme qu'il n'a jamais obtenu à Cambridge, ses affaires sont en réalité loin d'être florissantes. Selon les enquêteurs, le cancer dont souffre Sylvia, avec laquelle il ne s'est jamais marié, lui fait craindre début 2012 de tout perdre si elle mourait. Sous pression, il se lance dans l'achat d'une raffinerie en Pologne, une affaire qui va plomber plus encore ses finances. 

En garde à vue, l'homme qui mène grand train avoue avoir commandité le double meurtre, affirmant avoir agi par passion pour sa compagne qui aurait été malmenée psychiquement par sa mère, avant de revenir ensuite sur ses aveux. "On a exercé une pression terrible sur moi, on m'a menacé de faire accuser ma femme, Sylvia, alors j'ai cédé", avait-il confié à son avocat.

Celui qui est également accusé d'avoir détourné une grande partie des 500.000 euros mensuels qu'Hélène Pastor versait à sa fille nie aujourd'hui toute implication dans les meurtres et accuse son ancien coach sportif Pascal Dauriac de lui avoir soutiré de l'argent contre une "protection". 

Le coach sportif, l'organisateur

Mis en confiance et manipulé, selon ses dires, par Wojciech Janowski, qui lui a dépeint Hélène Pastor comme un "monstre" tyrannique ruinant la santé de sa fille, le coach sportif du couple Janowski/Pastor, Pascal Dauriac, reconnaît être l'organisateur du double meurtre, via son beau-frère, Abdelkhadir Belkhatir. Ce dernier jouera d'ailleurs le rôle d'intermédiaire entre Pascal Dauriac et les autres protagonistes de l'affaire. 

Pascal Dauriac a avoué avoir reçu 140.000 euros pour mener l'opération. Selon lui, il en a gardé 50.000 et a utilisé le reste de la somme pour payer les intermédiaires. Il a également expliqué que le chauffeur avait été tué uniquement pour brouiller les pistes. 

Les exécutants et leurs complices

Al Haïr Hamadi est recruté pour occuper le rôle du "guetteur" devant l'hôpital de Nice. Il cherche alors un complice et demande d'abord à Salim Youssouf, un proche devenu gendarme. Selon les enquêteurs, celui-ci l'accompagne à Nice en repérage, où les deux hommes rencontrent Pascal Dauriac. Mais il finit par renoncer, même s'il fournit les cartouches utilisées lors du crime. 

Autres proches d'Hamadi, Anthony Colomb et Omer Lohore refusent aussi de jouer le rôle du tireur. Selon les enquêteurs, le premier l'accompagnera quand il récupère le fusil à canon scié du crime, et le second permet à Hamadi de rencontrer Samine Said Ahmed, celui qui est accusé d'avoir abattu Hélène Pastor et son chauffeur. 

Ce dernier a déjà été condamné pour trafic de stupéfiants et violences. Son ADN a été retrouvé dans la chambre louée avant le meurtre, rappelle Le Figaro. Même s'il a été mis en cause par les autres protagonistes, Samine Saïd Ahmed n'a jamais avoué les faits, contrairement au "guetteur" Al Haïr Hamadi. 

Les deux derniers accusés

La nièce de Wojciech Janowski comparaîtra également devant les assises des Bouches-du-Rhône. L'avocate Katarzyna Janowska est en effet accusée d'avoir fourni à son oncle une carte sim alors qu'il était en prison. On lui reproche également d'avoir organisé les paiements du dernier accusé, Francis Pointu, pour qu'il livre un faux témoignage. Ce que ce dernier réfute. 

Les accusés auront jusqu'au 19 octobre pour donner leur version des faits à la justice.  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Affaire Pastor Faits divers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7794815085
Meurtre d'Hélène Pastor : qui sont les protagonistes ?
Meurtre d'Hélène Pastor : qui sont les protagonistes ?
ÉCLAIRAGE - Le procès autour du meurtre de la milliardaire monégasque assassinée en 2014 s'ouvre ce lundi 17 septembre à Aix-en-Provence. Son gendre est accusé d'avoir commandité le crime.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/meurtre-d-helene-pastor-qui-sont-les-protagonistes-7794815085
2018-09-17 12:50:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/t1umr_cm0wU5KEPiHhbl-Q/330v220-2/online/image/2015/0422/7777438140_000-par7917954.jpg