1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Meurthe-et-Moselle : l'agresseur présumé de l'enfant souffre de "troubles psychiatriques"
1 min de lecture

Meurthe-et-Moselle : l'agresseur présumé de l'enfant souffre de "troubles psychiatriques"

L'homme de 30 ans est soupçonné d'avoir poignardé un garçon de 7 ans, actuellement dans "un état grave mais stationnaire".

Une voiture de police (photo d'illustration).
Une voiture de police (photo d'illustration).
Crédit : KENZO TRIBOUILLARD / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Suspecté d'avoir poignardé à sept reprises jeudi le petit Lucas, sept ans, alors qu'il rentrait de l'école, l'homme souffrirait de de "troubles psychiatriques" ayant "altéré son discernement" selon les experts, a déclaré ce vendredi 16 octobre le procureur de Briey, en Meurthe-et-Moselle, Yves Le Clair. Le suspect reste néanmoins pénalement responsable et encourt la réclusion criminelle à perpétuité a précisé le magistrat.

Âgé de 30 ans, l'agresseur présumé avait été "condamné en 2013 pour des faits de violence à l'occasion d'un épisode d'alcoolisation", mais son "dossier à l'époque n'avait pas révélé de dangerosité particulière". Il n'a "pas d'antécédent de prise en charge en milieu hospitalier spécialisé", n'a "pas souhaité pour l'instant répondre aux enquêteurs". Jeudi, il avait été "neutralisé" par un policier au repos, avant de prendre la fuite et de se présenter ensuite "spontanément" à la police.

Le garçon dans un "état grave mais stationnaire"

La garde à vue de cet homme sans emploi et qui vit au "domicile familial" devait être levée à midi avant son transfert au parquet de Nancy, compétent en matière criminelle, où il devait être présenté à un juge d'instruction. Il devrait être poursuivi pour "tentative d'homicide aggravé par la circonstance que les faits ont été commis sur mineur de 15 ans",

Selon un témoin de 90 ans qui a assisté directement à l'agression, l'homme avait "un grand couteau, un couteau de boucher". "Le petit, il criait, criait tant qu'il pouvait!" a ajouté le vieil homme, qui réside dans la même rue que Lucas, à Jœuf, une commune de 6.700 habitants à une trentaine de kilomètres au nord-ouest de Metz. L'enfant, opéré à Nancy, se trouvait ce vendredi dans un "état grave mais stationnaire", avait précisé un peu plus tôt le magistrat.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/