1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Médecin tué à coups de couteaux : un suspect interpellé
2 min de lecture

Médecin tué à coups de couteaux : un suspect interpellé

Le généraliste avait été poignardé près de 30 fois au visage et au cou mercredi 1er février. Le suspect a été interpellé dans les Yvelines.

Une voiture de police (illustration).
Une voiture de police (illustration).
Crédit : AFP / PHILIPPE HUGUEN
Léa Stassinet & AFP

La victime a reçu pas moins d'une trentaine de coups de couteaux. Le corps du médecin généraliste de 64 ans a été retrouvé sans vie mercredi 1er février à son cabinet de Nogent-le-Rotrou, en Eure-et-Loir. C'est son associé qui a fait la macabre découverte. 

"La victime a été découverte par son collègue médecin associé, venu récupérer quelque chose dans son bureau. Il ne travaillait pas le matin même", a indiqué le procureur de la République de Chartres, Rémi Coutin, qui a co-saisi la brigade de recherches de Nogent-le-Rotrou et la section de recherches d'Orléans. 

Selon les premières constatations, le meurtre aurait eu lieu peu de temps avant la découverte du corps. "Les enquêteurs ont relevé une trentaine de coups par arme blanche, dont la plupart au cou et au visage", a précisé Rémi Coutin. 

Un suspect interpellé dans les Yvelines

Ces derniers ont passé la journée du 1er février à rechercher des indices et des témoins. Ils ont également interrogé le voisinage et les patients qui avaient été reçus par le médecin dans la matinée. Dans l'après-midi aux alentours de 17h30, un suspect a été interpellé par des policiers de la BAC aux Mureaux dans les Yvelines. 

À écouter aussi

Selon M6, qui révèle l'information, l'homme de 41 ans, déjà connu de la justice sera prochainement entendu, si son état de santé le permet. Lors de son arrestation, il présentait de nombreuses blessures et tenait des propos incohérents. Un proche de cet homme avait appelé les enquêteurs quelques heures plus tôt, pour leur indiquer que l’individu pouvait être impliqué dans la mort du médecin. 

La sécurité des médecins est une priorité absolue

Patrick Bouet, président de l'Ordre des médecins

La violence du meurtre a ému de nombreux confrères, responsables syndicaux ou membres de l'Ordre des médecins qui se sont exprimés sur Twitter. Le président du Conseil national de l'Ordre des médecins, Patrick Bouet a exprimé "son horreur et son soutien", il a notamment rappelé que "la sécurité des médecins est une priorité absolue". 

De son côté, la ministre de la Santé Marisol Touraine a adressé "ses plus sincères condoléances" aux proches de la victime. Elle a souhaité "exprimer son soutien à l'ensemble des médecins généralistes de France, endeuillés par ce drame, qui accomplissent chaque jour un travail exemplaire, dans des conditions parfois difficiles, au service de leur patients", peut-on lire dans le communiqué publié mercredi 1er février. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/