1 min de lecture Faits divers

Lyon : des policiers détruisent une œuvre d'art, pensant voir du cannabis

C'est lors d'une patrouille dans le quartier de la Confluence où était exposée la biennale de Lyon que les policiers ont arraché ce qu'ils croyaient être des plants de cannabis...

La justice a mis deux hommes en examen, ce vendredi 24 janvier, après la découverte de plus de 660 plants de cannabis dans un pavillon de Seine-et-Marne (illustration)..
La justice a mis deux hommes en examen, ce vendredi 24 janvier, après la découverte de plus de 660 plants de cannabis dans un pavillon de Seine-et-Marne (illustration).. Crédit : AFP / DESIREE MARTIN
Valentine De Brye

Il auraient mieux fait de s'abstenir... Le 26 juin dernier, alors qu'ils patrouillaient dans le quartier de la Confluence à Lyon, des policiers ont fait l'étrange découverte d'une plantation de cannabis le long du cours Charlemagne dans le IIe arrondissement de Lyon. Ni une, ni deux, les forces de l'ordre ont arraché près de 4.000 mètres carrés de ces plantes, a expliqué le journal le Progrès.

Jusqu'ici rien d'anormal, sauf que... Il ne s'agissait en aucun cas de plantation de cannabis, mais d'un mélange de chanvre, de lin et d'orge qui représentait en fait une œuvre d'art destinée à la biennale de l'architecture qui se termine dans la ville des Lumières, dimanche 9 juillet.

Intitulée "Aire d'attente", cette œuvre, devait prendre fin dimanche à l'occasion d'une grande "fauche participative". Finalement, elle sera remplacée par une séance d'arrosage des quelques plants épargnés par les policiers. Les fruits de cette oeuvre devaient être récupérés pour servir de matériaux renouvelables.

Les policiers tentent de se justifier

Interrogés par Le Progrès, les policiers municipaux se sont défendus en reprochant aux architectes de ne pas avoir "installé un petit panneau", pour indiquer qu'il s'agissait d'une oeuvre destinée à la biennale de l'architecture. Le chanvre et le cannabis sont en effet quasiment identiques physiquement. La différence, se situe seulement au niveau des feuilles et des fleurs. La méprise des policiers peut donc s'expliquer.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Cannabis Lyon
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants