1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Lycéenne poignardée dans le Rhône : son agresseur songeait à la tuer depuis l'été
1 min de lecture

Lycéenne poignardée dans le Rhône : son agresseur songeait à la tuer depuis l'été

Le pronostic vital de la victime, hospitalisée à Lyon après avoir reçu plusieurs coups de couteau dans le dos à l'intérieur de l'établissement, était "toujours engagé" mardi après-midi.

La police est intervenue (illustration)
La police est intervenue (illustration)
Crédit : ERIC PIERMONT / AFP
Félix Roudaut & AFP

En garde à vue depuis lundi 12 septembre après avoir poignardé une camarade de classe, le lycéen a fait des révélations glaçantes. Le jeune homme a en effet déclaré avoir songé à la tuer depuis l'été, comme le révèle mardi 13 septembre le parquet de Villefranche-sur-Saône, qui peine encore à déterminer ses motivations. Ce mardi, la victime se trouve encore entre la vie et la mort, après avoir reçu plusieurs coups de couteau dans le dos.


Les proches du jeune homme dépeignent un lycéen calme, introverti, assez renfermé et ne faisant l'objet d'aucun suivi médical particulier. Aux enquêteurs, il a confié que l'idée de tuer sa camarade de classe "avait germé pendant l'été", explique Grégoire Dulin, procureur de la République. Il est passé à l'acte au sein de l'établissement, à environ 50 mètres du portail lors de la sortie des cours à 16h45. 

Garde à vue prolongée

Les deux adolescents, âgés de 15 ans, étaient scolarisés en première S au lycée Louis-Armand à Gleizé, une commune de près de 8.000 âmes, proche de Villefranche. Ils "étaient dans la même classe depuis la seconde et étaient devenus amis", a ajouté le procureur. 

Interpellé dans l'enceinte du lycée technologique qui accueille 1.500 élèves, l'agresseur a utilisé "un seul couteau ayant une lame de 15cm", mais disposait également d'un couteau de type Opinel et d'un mousqueton "dissimulant deux petites lames". Sa garde à vue pour "tentative d'assassinat" a été prolongée mardi. Inconnu des services de police et sans antécédent judiciaire, il sera présenté mercredi 14 septembre devant le parquet de Lyon, qui ouvrira une enquête judiciaire. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/