1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Loi Macron : Manuel Valls force le passage avec le 49-3
1 min de lecture

Loi Macron : Manuel Valls force le passage avec le 49-3

REPLAY INTÉGRAL - Au programme : la loi Macron a été adoptée grâce à l'article 49-3. Le parquet a requis la relaxe "pure et simple" pour DSK...

Marc-Oliver Fogiel
Marc-Oliver Fogiel
Crédit : Elodie Grégoire
"On refait le monde" du mardi 17 février 2015 - l'intégralité
00:36:51
Le gouvernement a-t-il encore une majorité pour gouverner ?
00:19:56
Relaxe requise pour DSK : tout ça pour ça ?
00:07:53
Bernard Tapie devrait-il rendre l'argent ?
00:08:28

On refait le monde avec :
- Christine Ockrent, journaliste,
- Gérard Miller, psychanalyste et professeur à l'université Paris 8,
- Ivan Rioufol, éditorialiste au Figaro,
- Christian Menanteau, éditorialiste économique sur RTL.

Loi Macron : Manuel Valls force le passage avec le 49-3

Le gouvernement a décidé de faire passer avec force la loi Macron. Manuel Valls a en effet annoncé ce mardi qu'il engageait la responsabilité de l’exécutif à cause du caractère "incertain" de la majorité pour l'adoption de ce texte. Le Premier ministre a donc coupé court aux discussions en recourant à l'article 49-3 de la constitution.

Suite à ce passage en force, la loi Macron sera donc considérée comme adoptée en première lecture si aucune motion de censure ne renverse pas le gouvernement. L'opposition a en effet 24 heures pour en faire le dépôt.

Au vu de ce passage en force, le gouvernement a-t-il encore ce soir une majorité pour gouverner ?

À lire aussi

Pour Christine Ockrent, l'usage de la procédure du 49-3 montre qu'il n'y a plus de gouvernement et surtout plus de Parti socialiste. Elle estime que c'est le PS qui a explosé avec le passage en force de la loi Macron.

L'utilisation de l'article 49-3 révèle à quel point le PS est divisé, voire inexistant.

Christine Ockrent, journaliste

Gérard Miller n'est pas d'accord avec la journaliste. Le psychanalyste trouve qu'il n'est pas croyable d'entendre que le PS a explosé alors qu'il existe encore des gens de gauche au sein du parti. Il estime que les socialistes résisteront à cette crise.

Le PS a connu des empoignades bien plus fortes qu'une division au sein de sa majorité. À chaque fois que l'on a pronostiqué sa mort, elle renaît toujours de ses cendres.

Gérard Miller, psychanalyste et professeur à l'université Paris 8
RTL vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/