1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Enlèvement de Berenyss : le procureur annonce l'ouverture d'une information judiciaire
2 min de lecture

Enlèvement de Berenyss : le procureur annonce l'ouverture d'une information judiciaire

Un homme d'une cinquantaine d'années, soupçonné d'avoir enlevé la semaine dernière la petite Berenyss, 7 ans, a été arrêté ce mardi 28 avril. Il sera déféré et présenté à un juge d'instruction pour les chefs d'enlèvement et séquestration avec libération avant le septième jour et d'agression sexuelle sur mineure.

La photo de Berenyss diffusée par la police
La photo de Berenyss diffusée par la police
Crédit : HO / POLICE JUDICIAIRE / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Un homme âgé d'une cinquantaine d'années a été interpellé et placé en garde à vue ce mardi 28 avril. Il est soupçonné d'avoir enlevé durant huit heures la petite Berenyss, 7 ans, jeudi dernier en Meurthe-et-Moselle, avant de la libérer.

Intervention sans accroc du GIGN

Le procureur de Briey (Meurthe-et-Moselle), Yves Le Clair, a annoncé l'ouverture d'une information judiciaire pour enlèvement, séquestration, et agression sexuelle."A l'issue de sa garde à vue il sera déféré et présenté à un juge d'instruction dans le cadre d'une information judiciaire qui va être ouverte des chefs d'enlèvement et séquestration avec libération avant le septième jour et d'agression sexuelle sur mineure", a-t-il déclaré lors d'un point-presse.

"En effet, si la victime n'a pas subi des violences au sens commun du terme, le comportement du mis en cause lorsqu'il l'a retenue peut recevoir cette qualification d'agression sexuelle, c'est-à-dire d'actes contraires à la pudeur de la victime mettant directement en cause son corps", a poursuivi le magistrat. 

Le suspect, un agriculteur proche de la cinquantaine, a été interpellé mardi à l'aube à son domicile de Montzéville, près de Verdun. Le GIGN est intervenu car le suspect avait des antécédents de violences avec armes, mais son interpellation "s'est très bien passée", a précisé M. Le Clair. 

Les analyses ADN déterminantes

À écouter aussi

Les gendarmes avaient interrompu samedi en fin de journée leurs recherches sur le terrain pour retrouver le ravisseur de Berenyss, retrouvée vivante dans les Ardennes françaises, à 120 km de son village de Sancy (Meurthe-et-Moselle) où elle avait disparu huit heures auparavant. Le plan "alerte enlèvement", déclenché dans cette affaire pour la 14e fois en France, s'est jusqu'à présent révélé efficace dans tous les cas en permettant de retrouver les enfants enlevés. 

Les enquêteurs misaient beaucoup sur les résultats d'analyses ADN, à partir d'échantillons prélevés sur un sachet de bonbons avec lequel le ravisseur avait attiré la fillette dans son véhicule. Plusieurs départements criminalistiques avaient été saisis pour analyser également le vélo, les vêtements que portait Berenyss ainsi que les traces de véhicule relevées sur les lieux de l'enlèvement et sur celui de sa libération. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/