2 min de lecture Faits divers

"Justice pour Ange" : des artistes et une famille veulent la vérité après la mort d'un homme

De nombreux artistes se sont exprimés sur Twitter, demandant la vérité sur les circonstances du décès d'un homme de 31 ans. La préfecture de police a détaillé les conditions du contrôle routier à la mi-journée.

L'hôpital de la Pitié-Salpétrière (illustration)
L'hôpital de la Pitié-Salpétrière (illustration) Crédit : Sipa
William Vuillez
William Vuillez
Journaliste RTL

Le hashtag #JusticePourAnge est le plus commenté ce dimanche 31 mars. Depuis l'annonce la veille de la mort d'Ange Dibenesha, un jeune homme de 31 ans, de nombreux artistes, ainsi que la famille du défunt, se sont exprimés sur Twitter pour demander la vérité sur ce drame et partager leur colère.

Ange Dibenesha a été arrêté dans la nuit du mercredi 27 mars au jeudi 28 après un contrôle de police. Selon le Huffpost, ce n'est que deux jours plus tard vendredi, que les proches du jeune homme ont appris par l'hôpital de la Pitié Salpêtrière, qu'il était en état de mort cérébrale après un arrêt cardiaque.

La mère d'Ange Dibenesha a alors publié une vidéo sur les réseaux sociaux. "J’ai mon fils à l’hôpital de la Pitié Salpêtrière, à Paris XIII. Mon fils a été emmené depuis mercredi, et ce n’est que le vendredi matin que nous avons été informés. Ni son épouse, ni la famille n’étaient au courant avant cela", explique-t-elle. 

À lire aussi
Toulouse faits divers
Toulouse : un policier tué lors d'une rixe à la sortie d'une discothèque

"Nous voulons connaître ce qu’il s’est passé, ce qui s’est passé avec mon fils qu’ils ont gardé pendant deux jours sans nous informer.", poursuit la mère du jeune homme. Son décès a finalement été confirmé samedi 30 mars.

Depuis, des dizaines d'artistes demandent "justice pour Ange" et veulent en savoir plus sur les circonstances de son arrestation et de son hospitalisation. 

Il aurait "ingéré une substance non identifiée"

La préfecture de police a transmis ce dimanche, à la mi-journée, un communiqué dans lequel les conditions de l'arrestation sont détaillées. Selon ce texte, Ange Dibenesha a été contrôlé "jeudi 28 mars 2019 à 01h50, lors d’un contrôle routier effectué à hauteur du boulevard périphérique intérieur au niveau de la porte d’Italie. En situation d'annulation de permis, il a été dépisté positif au test d'alcoolémie".

Il est ensuite précisé qu'à "2h10, l'interpellé a ingéré une substance non identifiée. Il a alors été pris de convulsions". Après l'arrivée des pompiers qui lui ont effectué un massage cardiaque, Ange a été transporté par le SAMU à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière.

Le communiqué de la préfecture de police informe qu'une enquête a été ouverte et confiée à  la Brigade de Stupéfiants de la Direction de la Police Judiciaire de Paris.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Justice Île-de-France
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797333823
"Justice pour Ange" : des artistes et une famille veulent la vérité après la mort d'un homme
"Justice pour Ange" : des artistes et une famille veulent la vérité après la mort d'un homme
De nombreux artistes se sont exprimés sur Twitter, demandant la vérité sur les circonstances du décès d'un homme de 31 ans. La préfecture de police a détaillé les conditions du contrôle routier à la mi-journée.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/justice-pour-ange-des-artistes-et-une-famille-demandent-la-verite-apres-la-mort-d-un-homme-7797333823
2019-03-31 15:01:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/bjqe2yD6WNafJtTiJeAEkw/330v220-2/online/image/2016/0526/7783391715_l-hopital-de-la-pitie-salpetriere-illustration.jpg