1 min de lecture Jérôme Kerviel

Jerôme Kerviel reste en Italie et interpelle François Hollande

L'ex-trader de la Société Générale a assuré qu'il ne rentrerait pas en France. Il attend la réponse du président de la République.

Jérôme Kerviel, à Vintimille, le 17 mai 2014. (archives)
Jérôme Kerviel, à Vintimille, le 17 mai 2014. (archives) Crédit : MARCO BERTORELLO / AFP
micro générique
La rédaction de RTL et AFP

L'ancien trader de la Société générale, Jérôme Kerviel, a annoncé samedi 17 mai qu'il ne rentrerait pas en France et demandait au président François Hollande de se prononcer sur une mesure d'immunité en faveur de personnes parties prenantes au dossier de la banque.

"J'attends côté italien la réponse de François Hollande", a-t-il dit. "S'ils veulent venir me chercher, qu'ils viennent" alors qu'il se trouvait tout près de la frontière, à quelques dizaines de mètres du territoire français.

Attendu à Menton dimanche

Pour rappel, la justice a enjoint à l'ancien courtier de 37 ans, arrivé au terme d'un périple de deux mois et demi en Italie, dese présenter avant dimanche soir au commissariat de police de Menton. Samedi, l'avocat de Kerviel, Me David Koubbi, a indiqué que son client, qui doit purger une peine de trois ans de prison ferme, avait un délai allant jusqu'à 15h dimanche.

Selon un membre du comité de soutien de l'ancien courtier, l'immunité réclamée par Kerviel concerne "des personnes appartenant au système judiciaire, informées mais qui ne peuvent parler sur le dossier", et qui pourraient témoigner.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Jérôme Kerviel Jérôme Kerviel Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants