1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Jean-Loup Dabadie : "Ça me fait drôle de me voir sur la pochette de mon CD"
2 min de lecture

Jean-Loup Dabadie : "Ça me fait drôle de me voir sur la pochette de mon CD"

REPLAY INTÉGRAL - Jean-Loup Dabadie, parolier et scénariste, est l'invité du Journal Inattendu.

Vincent Parizot
Vincent Parizot
Jean-Loup Dabadie : "Ça me fait drôle de me voir sur la pochette d'un CD"
46:42
Vincent Parizot

Véritable "homme de mots", Jean-Loup Dabadie a plusieurs cordes à son arc. Il est à la fois auteur de chansons et de sketchs, scénariste, dialoguiste et romancier. En 2008, il est entré à l'Académie Française. Le triple CD intitulé Jean-Loup Dabadie retrace ses œuvres, à travers ses interprètes.

Les kits mains libres interdits au volant à partir du 30 juin

Dès le 30 juin, les nouvelles mesures de sécurité routière annoncées par le gouvernement le 26 janvier entreront en vigueur. Destinées à faire baisser les risques de mortalité routière, ces réglementations incluent entre autres l'interdiction du kit mains libres au volant. Seuls l'oreillette bluetooth et le système intégré au véhicule seront désormais autorisés.

À l'annonce de l'interdiction des kits mains libres, les opinions des automobilistes divergent. Certains d'entre eux estiment que le gouvernement a pris la bonne décision en interdisant ce dispositif car depuis sa mise en service les accidents de la circulation ont progressé. D'autres, par contre, estiment que cette mesure vise uniquement à faire augmenter le nombre de PV.

Jean-Loup Dabadie, pour sa part, s'interroge sur la raison pour laquelle le gouvernement n'a pas interdit les deux dispositifs, à savoir le kit mains libres et l'oreille bluetooth. 

Pourquoi interdire le kit mains libres et pas le bluetooth ? Est-ce que statistiquement on rentre plus dans les platanes quand on conduit avec un kit mains libres ?

Jean-Loup Dabadie, parolier et scénariste

Le policier suspecté du vol de cocaïne à la PJ de Paris a tenté de se suicider

À lire aussi

Jonathan Guyot, le policier de la brigade des stupéfiants de Paris et principal suspect dans l'affaire du vol de 52 kilos de cocaïne au 36, quai des Orfèvres en juillet 2014, a tenté de mettre fin à sa vie cette semaine.

Après avoir absorbé une grande quantité de médicaments, il a été découvert inconscient dans sa cellule de Fleury-Mérogis (Essonne) par un surveillant. Il a été hospitalisé durant deux jours avant d'être remis en prison jeudi.

Jean-Loup Dabadie prend la nouvelle avec légèreté et réussit à faire une blague sur le sujet. 

Je pensais que pour les jeunes policiers c'était le garde-à-vous et non la garde à vue.

Jean-Loup Dabadie, parolier et scénariste
RTL vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/