1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Isère : le témoignage saisissant d'une femme condamnée pour infanticide
1 min de lecture

Isère : le témoignage saisissant d'une femme condamnée pour infanticide

DOCUMENT RTL - Laëtitia Fabaron, mère de famille de 32 ans, a été condamnée à cinq ans de prison, dont deux ans ferme, pour avoir tué son bébé qui venait de naître.

Laëtitia Fabaron
Laëtitia Fabaron
Crédit : Serge Pueyo / RTL
Isère : le témoignage saisissant d'une femme condamnée pour infanticide
00:01:33
Serge Pueyo & La rédaction numérique de RTL

"J’ai commis l’irréparable ce jour-là. Je m’en veux encore et je m’en voudrai toujours". Laëtitia Fabaron a été condamnée, mardi 30 mai, à cinq ans de prison dont deux ans ferme pour le meurtre de son nouveau-né. Les faits, ayant eu lieu en 2012 à Moirans, étaient jugés par la cour d'assises de l'Isère. Après avoir commis le meurtre, elle avait laissé le corps pendant près d'un an dans un congélateur. Le cadavre avait alors été découvert par son compagnon de l'époque. L'affaire rappelle celle des époux Courjault qui s'était produite en 2009.

Avant d'être incarcérée à la prison pour femmes de Lyon-Corbas, la femme de 32 ans s'est confiée au micro de RTL. "Avant de vivre ça, je disais que ces femmes-là étaient des folles, des monstres et qu'elles méritaient la prison", affirme-t-elle.

Laëtitia Fabaron, se décrivant comme un "monstre" qui n'acceptera "jamais" ce qu'elle a fait, a souhaité s'exprimer sur le déni de grossesse qui est, en substance, le mobile de son crime. "Je ne savais pas que j’étais enceinte et ce jour-là, dans ma salle de bain, ce que j’ai vécu était un cauchemar. (...) J’étais seule, dans la panique, dans la douleur, dans la peur. Quand le bébé est arrivé, j’ai paniqué complètement. Quand il a crié, je voulais qu’il se taise. Maintenant, après des années de thérapie, je peux dire que c'était pour le garder près de moi et pour ne pas m’en séparer".

En 2013, au moment de son interpellation, Laëtitia Fabaron a été écrouée et a effectué deux mois de détention préventive avant d'être placée sous le régime du contrôle judiciaire : "Après ma détention et ma sortie de détention, j’ai désiré le reconnaître, lui faire des funérailles, qu’il soit en paix et qu’on puisse se recueillir". À présent, Laëtitia Fabaron "pense" être une "bonne maman" pour ses enfants. D'ailleurs, elle "redoute" la prison pour eux : "Ils ont besoin de leur maman".

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.