1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Incendies dans les Bouches-du-Rhône : plus de 750 hectares brûlés, la ligne TGV Paris-Marseille interrompue
1 min de lecture

Incendies dans les Bouches-du-Rhône : plus de 750 hectares brûlés, la ligne TGV Paris-Marseille interrompue

Près de 800 pompiers luttent contre les flammes à Saint-Cannat dans les Bouches-du-Rhône, où plus de 750 hectares sont partis en fumée.

Les pompiers tentent d'éteindre un immense incendie dans les Bouches-du-Rhône.
Les pompiers tentent d'éteindre un immense incendie dans les Bouches-du-Rhône.
Crédit : Franck PENNANT / AFP
Incendies dans les Bouches-du-Rhône : 400 pompiers mobilisés, les habitants confinés
01:23
Hugo Amelin & Claire Gaveau & AFP

Environ 750 hectares parcourus, la ligne TGV Paris-Marseille interrompue, des habitations menacées : les pompiers luttaient dans la nuit de samedi à dimanche contre un incendie à Saint-Cannat (Bouches-du-Rhône), après être venus à bout de plusieurs sinistres dans le département dans la journée. "Le feu a baissé en intensité, on est sur une phase plus favorable", a déclaré à l'AFP le lieutenant-colonel Nicolas Faure, porte-parole des pompiers de Bouches-du-Rhône, vers 00h15. Quelque 750 hectares ont été parcourus par le sinistre, pour environ 500 hectares brûlés. 

Près de 800 pompiers et 50 engins, appuyés par six Canadair et un Dash, un avion gros porteur bombardier d'eau, étaient déployés à Saint-Cannat en début de soirée. Dans la nuit, les opérations se poursuivaient au sol, les moyens aériens ayant été obligés de cesser leurs rotations à cause de la nuit tombée.

"Feu St Cannat: 750ha parcourus. La tête ne progresse plus mais 2 parties encore très actives. Les #pompiers poursuivent la lutte", ont déclaré les pompiers des Bouches-du-Rhône sur leur compte Twitter peu après 00h30.

"J'étais dans le salon, puis on a vu le ciel très bleu devenir gris, noir... Et, surprise ! A trois km, il y avait un feu", a raconté en début de soirée à l'AFP une habitante prise au piège à Eguilles, Michelle Marmion, 69 ans. "Qu'est-ce qu'on peut faire ?", s'interroge cette femme en regardant le feu qui "progresse, a sauté la route, passe de tous les côtés parce qu'il y a des bourrasques".

"C'est infernal", lâche-t-elle, expliquant avoir "mis l'essentiel dans la voiture: les papiers, bijoux et chéquiers", prête à partir si nécessaire. En début de soirée elle prévoyait de "rester, (et de) prier le ciel pour que ça s'arrête".

À lire aussi

Si le feu n'a fait aucune victime, plusieurs habitations ont été menacées selon le lieutenant-colonel Nicolas Faure, qui avait invité les habitants à "ne pas prendre la voiture pour éviter d'inhaler de la fumée et de mourir asphyxiés". 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/