1 min de lecture Justice

Georges Tron : la cour d'assises ordonne le renvoi du procès

Les magistrats ont accédé à la requête des avocats de la défense.

Georges Tron, maire de Draveil
Georges Tron, maire de Draveil Crédit : KENZO TRIBOUILLARD / AFP
109996784729281669890
Clarisse Martin
et AFP

Le procès de l'ancien secrétaire d'État Georges Tron, qui devait être jugé pour viols et agressions sexuelles jusqu'au 22 décembre, a été renvoyé ce vendredi 15 à une "session ultérieure". La cour d'assises a accédé aux demandes de la défense. 

Le président de la cour, qui a notamment été mis en cause pour sa manière de mener les débats, a indiqué en fin de journée que le renvoi était dû à l'impossibilité que le procès se déroule dans les délais impartis.  

L'ex-secrétaire d'État à la Fonction publique et maire en exercice de Draveil (Essonne) est accusé par deux ex-employées municipales de viols et agressions sexuelles avec la participation de son ex-adjointe à la Culture, Brigitte Gruel.Tous deux clament leur innocence. 

À lire aussi
Alain Juppé, le 21 février 2019 devant la Commission des Lois de l'Assemblée assemblée nationale
Alain Juppé déclare devant la commission des lois : "J'ai purgé ma peine"

L'avocat de Georges Tron, Me Éric Dupond-Moretti, avait joué son va-tout en début d'après-midi, après le rejet par la cour d'une demande de renvoi de la défense. Il avait révélé le contenu d'une conversation entre des avocats et le président de la cour d'assises, Régis de Jorna. Dès que le renvoi a été ordonné, Éric Dupond-Moretti a déclaré : "Je ne veux pas qu'on dise que la défense a demandé le renvoi parce que la défense a peur".

La cour d'assises avait une première fois refusé le renvoi

Selon cet homme de loi, les avocats des accusés entendaient par cette démarche "soulager" le président de la cour d'assises qui avait, d'après Me Dupond-Moretti, déclaré à des avocats qu'il aurait préféré "que ce soit une femme qui préside". Avant de suspendre à nouveau l'audience, le président n'avait pas démenti ces propos mais affirmé qu'il s'agissait d'une "conversation privée à laquelle vous n'étiez pas présent, Me Dupond-Moretti".  

Après 2h30 de suspension d'audience, Me Dupond-Moretti avait demandé au président de renoncer à assurer la poursuite des débats - ce qui équivaut à renvoyer le procès. Les parties civiles et l'avocat général avaient concédé que le procès ne pouvait plus se poursuivre, notamment compte-tenu du retard qui avait déjà été pris dans les débats.  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Société Georges Tron
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7791452226
Georges Tron : la cour d'assises ordonne le renvoi du procès
Georges Tron : la cour d'assises ordonne le renvoi du procès
Les magistrats ont accédé à la requête des avocats de la défense.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/georges-tron-la-cour-d-assises-ordonne-le-renvoi-du-proces-7791452226
2017-12-15 20:12:39
https://cdn-media.rtl.fr/cache/av33YkuoO68eo2JajExYTw/330v220-2/online/image/2014/1215/7775888968_georges-tron-maire-de-draveil.jpg