1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Gambie : un homme en détention après avoir partagé un dessin de Mahomet sur Facebook
1 min de lecture

Gambie : un homme en détention après avoir partagé un dessin de Mahomet sur Facebook

Un Gambien d'une trentaine d'années a été placé en détention préventive après qu'il a partagé sur Facebook un dessin de Mahomet.

Le président gambien Yahya Jammeh
Le président gambien Yahya Jammeh
Crédit : DON EMMERT / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Un Gambien, accusé d'avoir partagé sur Facebook un dessin du prophète Mahomet, a été placé en détention préventive près de Banjul et sera jugé lundi, a-t-on appris samedi de source judiciaire. Alagie Mam Seye, sans-emploi et âgé d'une trentaine d'années, a été placé en détention préventive jeudi à Brikama, près de la capitale, où il sera jugé lundi, a affirmé à l'AFP cette source judiciaire sous le sceau de l'anonymat. 

"Il a reconnu les accusations d'intention de blesser les musulmans en Gambie proférées par la police" en publiant un dessin de Mahomet, a indiqué la même source selon laquelle les faits se sont passés le 11 juillet à Lamin, près de la capitale. 

Des violations de liberté de la presse régulièrement dénoncées

"Je suis d'accord avec l'accusation. J'ai vu le message sur Facebook et je l'ai partagé, en me demandant si c'est vrai ou non", a dit Alagie Mam Seye, selon des propos qui lui sont attribués. Le contenu du dessin n'a pas été précisé. De nombreux musulmans jugent blasphématoires les dessins reproduisant le prophète Mahomet. La Gambie, qui compte 1,7 millions d'habitants, est officiellement peuplée à plus de 90% de musulmans. 

Des organisations de défense des droits de l'Homme et de la liberté de la presse dénoncent régulièrement les violations de la liberté d'expression dans ce pays anglophone d'Afrique de l'Ouest, enclavé dans le territoire du Sénégal, hormis sa façade atlantique, et dirigé d'une main de fer depuis 1994 par Yahya Jammeh

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/