1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Fusillade dans la Somme : "C'est toute ma famille qu'il a tuée", raconte un témoin
2 min de lecture

Fusillade dans la Somme : "C'est toute ma famille qu'il a tuée", raconte un témoin

REPLAY / TÉMOIGNAGE - Un homme saoul a ouvert le feu dans un campement de gens du voyage mardi 25 août à Roye (Somme), faisant quatre morts dont un bébé et un gendarme.

Un gendarme tient son arme à proximité du campement où on été tués quatre personnes dont un bébé et un gendarme mardi 25 août 2015 à Roye
Un gendarme tient son arme à proximité du campement où on été tués quatre personnes dont un bébé et un gendarme mardi 25 août 2015 à Roye
Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
Fusillade dans la Somme : "C'est toute ma famille qu'il a tuée", raconte un témoin
02:45
Franck Antson & Cécile De Sèze

Quatre personnes sont mortes dans une fusillade qui a éclatée dans un campement de gens du voyage. Parmi elle, un enfant en bas âge et un gendarme. Un drame survenu mardi 25 août, dans la commune de Roye dans la Somme, que l'on peut qualifié de véritable coup de folie. 

À 16h30, un homme de 70 ans environ, sous l'emprise de l'alcool, est arrivé devant une des caravanes armé d'un fusil. Le forcené a tiré à bout portant sur une des jeunes femmes, son bébé de trois mois et le grand-père. Tous les trois sont morts pratiquement sur le coup.

Rapidement, les gendarmes, dont la caserne est toute proche, se sont déployés sur les lieux. Mais l'homme a continué de tirer et l'un des gendarmes, 45 ans, n'a pas survécu à ses blessures. Un enfant de trois ans a également été gravement blessé, il a du être hospitalisé. L'agresseur a été emmené par les forces de l'ordre en garde à vue alors que la tension était très vive dans le campement. 

Il a sorti le fusil et il les a tous tués

Un témoin de la scène

Dans la communauté, l'émotion est très présente. "C'est toute ma famille qu'il a tuée. Il était saoul, il a eu une crise de démence, il a sorti le fusil et il les a tous tués", raconte une femme, témoin de la scène. Un homme qui appartient à la communauté des gens du voyage d'après le procureur, qui n'arrive pas à expliquer son geste. 

À écouter aussi

"On ne sait même pas pourquoi il a fait ça. J'ai eu peur vis à vis des gosses... Il les avait déjà tués les gosses de toute façon", conclut-elle la voix tremblante. Et la tension était vive sur le campement. Plusieurs journalistes ont été agressés, dont l'envoyé spécial d'Europe 1 et le correspondant de RTL sur place.

La direction de RTL s'insurge contre l'agression de son journaliste qui faisait son travail d'information sur cette tragédie qui a fait quatre morts.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/