1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Fillette tuée en Gironde : la mère toujours inaudible
1 min de lecture

Fillette tuée en Gironde : la mère toujours inaudible

Au lendemain du meurtre d'une fillette de 9 ans en pleine rue, la mère de l'enfant, suspectée de l'avoir abattue, n'était toujours pas en mesure d'être entendue

Un gendarme interviewé sur les lieux du décès de la fillette de 9 ans, à Barsac, le 9 mars 2015.
Un gendarme interviewé sur les lieux du décès de la fillette de 9 ans, à Barsac, le 9 mars 2015.
Crédit : JEAN PIERRE MULLER / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Une femme de 33 ans, suspectée d'avoir abattu lundi d'un coup de carabine sa fille de 9 ans, n'était toujours pas en mesure d'être entendue ce mardi 10 mars, au lendemain de son hospitalisation d'office pour tenter de cerner les raisons profondes du drame, ont indiqué des sources concordantes.

La suspecte devrait faire mercredi l'objet d'une expertise psychiatrique judiciaire, afin de déterminer "précisément son état mental", et dans quelle mesure elle peut être entendue, cette impossibilité étant pour l'instant un obstacle à l'enquête, ont précisé ces mêmes sources. Le parquet de Bordeaux, qui a confirmé qu'elle était bien la mère de l'enfant, a indiqué qu'une information judiciaire serait probablement ouverte jeudi "pour ces faits criminels".

Un foyer "sans souci aucun"

Le drame s'est joué tôt lundi matin vers 6h40, dans le village de Barsac. Les secours ont été alertés par des automobilistes de la présence d'une femme, fusil ou carabine en main, en bord de route. Dans sa voiture arrêtée, des témoins ont découvert la fillette, touchée par arme à feu, et son décès a été constaté sur place. La mère, qui s'est enfuie a pied, a été vite rattrapée par les gendarmes, dans un état hystérique.

Depuis lundi, les enquêteurs se sont attachés à reconstituer le contexte et l'entourage de la jeune femme, inconnue de la justice, sans emploi, et qui vivait avec sa fillette et une amie dans un petit village du sud-Gironde à Saint-Michel de Castelnau, comme l'a révélé mardi le quotidien Sud OuestSelon le maire de Saint-Michel, qui évoque un drame "incompréhensible", ce foyer était "sans souci aucun"

À écouter aussi

Les premiers éléments de l'enquête révèlent que la mère aurait subitement quitté sa maison tôt lundi matin, avec sa fillette et son arme, dans la voiture appartenant à son amie, apparemment pour se rendre chez un tiers près de Bordeaux, pour une raison encore imprécise. C'est une panne d'essence qui l'a contrainte à l'arrêt à Barsac.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/