1 min de lecture Terrorisme

Fausse alerte attentat à Paris : l'adolescent interpellé serait un récidiviste

Le suspect de 16 ans est soupçonné par les enquêteurs d'avoir déjà réalisé des canulars malveillants contre des magasins et des lycées.

Les policiers déployés à Paris pour une fausse alerte terroriste, le 17 septembre 2016
Les policiers déployés à Paris pour une fausse alerte terroriste, le 17 septembre 2016
Julien Absalon
Julien Absalon
Journaliste RTL

Il n'en serait pas à son coup d'essai. Soupçonné d'être à l'origine de la fausse alerte attentat déclenchée en plein cœur de Paris, l'adolescent de 16 ans interpellé lundi 19 septembre est également suspecté d'avoir réalisé d'autres canulars malveillants ayant nécessité l'intervention de forces de l'ordre. En remontant ses traces laissées sur Internet et en interrogeant certains de ses amis, les enquêteurs supposent désormais que cet élève de seconde prénommé Dylan est aussi responsable de fausses alertes dans des grands magasins et plusieurs lycées en France, selon RMC.

Outre le deuxième adolescent de 17 ans surnommé Zakhaev Yamaha avec qui le suspect se vantait au micro RTL d'avoir réalisé cette fausse prise d'otages, il semble également qu'au moins cinq autres jeunes internautes étaient recherchés par la policeDeux de ces adolescents, âgés de 14 et 17 ans, ont été interpellés ce mardi 20 septembre. Ils auraient été en contact avec Dylan lorsque l'opération de "swatting" a été réalisée contre l'église Saint-Leu à Paris.

Dans le cadre de cette enquête ouverte pour "dénonciation de crime imaginaire" et "divulgation de fausses informations afin de faire croire à une destruction dangereuse", les suspects risquent jusqu'à deux ans d'emprisonnement et 30.000 euros d'amende. Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur, a annoncé que l'État allait se constituer partie civile.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Terrorisme Sécurité Paris
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants