1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Essonne : un policier hors service agressé par un homme qui l'avait reconnu
1 min de lecture

Essonne : un policier hors service agressé par un homme qui l'avait reconnu

Les faits se sont déroulés à Athis-Mons, lundi 5 mars. L'agresseur et le policier avaient eu une altercation dans le passé.

Un officier de police (illustration)
Un officier de police (illustration)
Crédit : FRED TANNEAU / AFP
micro generique
La rédaction numérique de RTL
Journaliste

Un policier en civil a été reconnu et agressé hors de son service à Athis-Mons (Essonne) par un jeune homme. La victime, un fonctionnaire de 27 ans, travaille au commissariat de Vitry-sur-Seine, dans le département limitrophe du Val-de-Marne. 

Il a été agressé lundi 5 mars "devant un magasin près de chez lui", a expliqué Jean-François Papineau, le directeur départemental de la sécurité publique de l'Essonne, confirmant une information du Parisien. L'agresseur comparaîtra le 1er juin devant la justice, selon les informations du quotidien.

L'agresseur, un jeune homme de 21 ans, "savait qu'il était policier", car les deux hommes "ont eu une altercation il y a quelques temps, au cours de laquelle le fonctionnaire avait fait état de sa qualité de policier", a précisé le parquet d'Évry auprès de l'Agence France-Presse. 

Passible de 3 ans de prison et 45.000 euros d'amende

Reconnu, le policier a été pris à partie par le jeune homme, accompagné d'amis qui ont assisté à la scène. L'agresseur l'a insulté puis lui a asséné plusieurs coups, notamment au visage, selon le parquet. Légèrement blessé, le gardien de la paix s'est vu prescrire une Incapacité totale de travail (ITT) de quatre jours.

À lire aussi

Interpellé mardi 6 mars et placé en garde à vue jusqu'à jeudi matin, l'agresseur sera jugé par le tribunal correctionnel d'Évry. "Il conteste" avoir su que sa victime était un policier, a ajouté le ministère public. Le parquet le poursuit pour violences sur personne dépositaire de l'autorité publique. Un délit passible de trois ans d'emprisonnement et 45.000 euros d'amende. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/