2 min de lecture Faits divers

Disparition de Maëlys : le point sur l'enquête

La petite fille de 9 ans a disparu dans la nuit du samedi 26 au dimanche 27 août dans la commune de Pont-de-Beauvoisin (Isère).

Les gendarmes devant le lieu de disparition de Maëlys à Pont-de-Beauvoisin en Isère.
Les gendarmes devant le lieu de disparition de Maëlys à Pont-de-Beauvoisin en Isère. Crédit : PHILIPPE DESMAZES / AFP
Marie Zafimehy
Marie Zafimehy

"Toutes les pistes restent explorées". Lors d'une conférence de presse tenue mardi 29 août dans l'après-midi, la procureure de la République de Bourgoin-Jailleu (Isère) Dietlind Baudoin, a assuré qu'aucune piste - autant criminelle qu'accidentelle - n'était pour le moment privilégiée pour expliquer la disparition de la petite Maëlys à Pont-de-Beauvoisin dans la nuit du samedi 26 au dimanche 27 août. Après l'ouverture d'une enquête pour enlèvement "au regard du temps écoulé depuis la disparition", seule la piste de la fugue semble "a priori" écartée, informe la procureur.

La fillette aurait disparu vers 3h du matin dans la nuit du samedi 26 au dimanche 27 août. La même nuit se tenait deux autres soirées aux alentours : une soirée paroissiale et une soirée dans un bar à 500 mètres de la salle de réception où se déroulait le mariage auquel assistait Maëlys avec sa famille. 

Les enquêteurs prévoient d'interroger l'ensemble des personnes présentes lors de ces deux soirées, en plus des invités du mariage. Il s'agirait de convoquer au total 250 personnes. Certaines restent cependant "difficiles à identifier voire à contacter", a précisé le colonel Yves Marzin commandant du groupement gendarmerie de l'Isère. 140 personnes ont déjà été auditionnées sur les 180 invités du mariage. 

À lire aussi
Une voiture de police à Sao Paulo, au Brésil faits divers
Un artiste français résidant au Brésil assassiné à Rio

Deux perquisitions menées

Dans un premier temps les recherches ont été menées par les invités de la réception qui se sont résolus à appeler la gendarmerie aux alentours de 4h du matin. L'ensemble des gendarmes de l'Isère sont depuis lors mobilisés pour retrouver Maëlys. Ils sont assistés de trois chiens pisteurs qui, après avoir reniflé le doudou de la fillette, ne vont "pas au-delà de l'enceinte de la salle polyvalente", explique la procureure. 

Deux perquisitions ont eu lieu dans la journée de mardi : l'une visait la maison du gardien de la salle de réception adjacente au bâtiment, l'autre sa voiture. Des plongeurs de la gendarmerie ont également été mobilisés pour poursuivre les recherches dans les étendues d'eau à proximité de la salle. Un appel à témoin a été lancé dimanche vers 21h mais les appels reçus par les gendarmerie n'ont pas permis de faire avancer l'enquête.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Disparition Enfants
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789878033
Disparition de Maëlys : le point sur l'enquête
Disparition de Maëlys : le point sur l'enquête
La petite fille de 9 ans a disparu dans la nuit du samedi 26 au dimanche 27 août dans la commune de Pont-de-Beauvoisin (Isère).
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/disparition-de-maelys-le-point-sur-l-enquete-7789878033
2017-08-29 15:43:21
https://cdn-media.rtl.fr/cache/WhS8WD3l6Qr73yjFIsXnHA/330v220-2/online/image/2017/0829/7789879075_les-gendarmes-devant-le-lieu-de-disparition-de-maelys-a-pont-de-beauvoisin-en-isere.jpg