2 min de lecture Société

Dieudonné : la Licra "dubitative", Klarsfeld pour l'interdiction du DVD

Après l'annonce de l'arrêt du spectacle "Le Mur" de Dieudonné, Alain Jakubowicz, de la Licra, et Serge Klarsfeld, de l'Association des fils et filles des déportés juifs de France (FFDJF), ont réagi avec circonspection.

L'humoriste polémique Dieudonné, le 11 janvier 2014 au théâtre de la Main d'Or à Paris.
L'humoriste polémique Dieudonné, le 11 janvier 2014 au théâtre de la Main d'Or à Paris. Crédit : ALAIN JOCARD / AFP
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Alain Jakubowicz (Licra) et Serge Klarsfeld (FFDJF) ont réagi avec prudence ce dimanche 12 janvier à l'annonce de l'arrêt du spectacle polémique de l'humoriste Dieudonné. Ce dernier a annoncé la veille qu'il renonçait à donner son spectacle Le Mur, interdit par la justice pour ses sorties antisémites, au profit d'un autre one-man-show de nature, selon lui, à calmer le jeu.

"On prend acte de cette annonce", a réagi Alain Jakubowicz, président de la Ligue contre le racisme et l'antisémitisme (Licra), auprès de l'AFP. "Mais il est bien évident que l'on reste vigilant pour ne pas dire dubitatif", a-t-il ajouté, en rappelant que Dieudonné avait déjà pris dans le passé des engagements qu'il n'a pas respectés.

"Je rappelle que, l'année dernière, l'intéressé s'était engagé devant le tribunal administratif de Montpellier à ne pas chanter la chanson Chaud Cacao transformée en Shoah nanas pour obtenir la levée de l'interdiction de son spectacle avant, le lendemain, de faire reprendre cette chanson à toute la salle", a-t-il souligné. "Alors, voyons... De toute façon, l'interdiction à laquelle il se trouve confrontée vise son spectacle Le Mur et pas autre chose. Et si demain il voulait jouer Tartuffe, ce qui serait pas mal de sa part, on ne l'empêcherait pas de le faire", a ajouté Alain Jakubowicz. "Notre rôle n'est pas de jeter l'anathème mais de combattre le racisme et l'antisémitisme dont il était et reste un acteur majeur", a indiqué le président de la Licra.

Interdiction du DVD du spectacle


Pour Serge Klarsfeld, président de l'Association des fils et filles des déportés juifs de France (FFDJF), si Dieudonné renonce à son spectacle, "c'est qu'il ne pouvait pas faire autrement". "Par contre, Dieudonné ne renonce pas à le diffuser le plus massivement possible par DVD en proposant déjà le remboursement des billets de ses fans en contrepartie de l'envoi du DVD de son spectacle non expurgé", constate l'avocat. En conséquence, "nous demandons que les autorités compétentes prennent au plus tôt les mesures appropriées pour empêcher la diffusion du DVD du spectacle interdit, que Dieudonné retire des vidéos qu'il diffuse sur internet les passages incitant à la haine anti-juive et tournant en dérision les chambres à gaz", écrit Serge Klarsfeld dans un communiqué.

À lire aussi
LGBT
SOS Homophobie constate une hausse des actes anti-LGBTQ+ dans l'espace privé

Et Serge Klarsfeld de conclure : "Si ces conditions n'étaient pas remplies, il serait évident que la soi-disant volonté d'apaisement de Dieudonné dissimulerait sa volonté de se rétablir financièrement tout en continuant par internet et par correspondance sa campagne anti-juive".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Justice Info
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants