1 min de lecture Antisémitisme

Dieudonné contraint à retirer deux passages d'une vidéo

L'humoriste controversé doit retirer deux passages de la vidéo "2014 sera l'année de la quenelle", notamment pour contestation de crimes contre l'Humanité.

Dieudonné, le 15 janvier 2012, à Paris. (archives)
Dieudonné, le 15 janvier 2012, à Paris. (archives) Crédit : PATRICK KOVARIK / AFP
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

La justice a ordonné mercredi 12 février à l'humoriste controversé Dieudonné de retirer deux passages de la vidéo "2014 sera l'année de la quenelle" diffusée sur son compte YouTube.

Saisi en référé (procédure d'urgence), le tribunal de grande instance de Paris a notamment estimé que l'un des passages constitue une contestation de crimes contre l'Humanité et a par ailleurs écarté l'humour invoqué par Dieudonné. Le TGI se prononçait  sur la demande de l'Union des étudiants juifs de France (UEJF), qui estimait que quatre passages de cette vidéo relevaient de "contestation de crime contre l'Humanité, diffamation raciale, de provocation à la haine raciale et d'injure publique".

L'association demandait au tribunal d'ordonner à Dieudonné de retirer cette vidéo, pour ensuite se retourner vers YouTube, à qui l'avocat de l'UEJF a reproché lors de l'audience "négligence et passivité".  De son côté, le site signale son contenu comme "potentiellement choquant ou offensant".

Robert Faurisson, les chambres à gaz, "shoah nanas"



Dans cette vidéo, l'humoriste controversé déclarait notamment: "Moi les chambres à gaz j'y connais rien, si tu veux vraiment je peux t'organiser un rencard avec Robert", passage reprenant un extrait de son spectacle "Le Mur", interdit dans plusieurs villes françaises, interdiction validée par le Conseil d'Etat. Pour l'avocat de l'UEJF, Dieudonné érige ainsi le négationniste Robert Faurisson "en historien de référence" de la Shoah. L'avocat du polémiste, Me Jacques Verdier, avait de son côté qualifié les quatre passages litigieux de "saillies humoristiques".

À lire aussi
Un car FlixBus antisémitisme
Flixbus : un chauffeur avec un tatouage "Mein Kampf" suspendu

Récemment, YouTube a retiré une autre vidéo, dans laquelle il détournait la chanson "Chaud cacao" d'Annie Cordy en "shoah nanas" pour laquelle Dieudonné a été condamné à 8.000 euros d'amende. Un porte-parole de YouTube, qui n'avait pas souhaité commenter cet exemple précis, avait ainsi résumé la position de la plate-forme de partage de vidéos en ligne: "Nous ne retirons aucun contenu tant qu'il n'enfreint pas les règles de la communauté YouTube ou qu'il n'est pas manifestement illicite au regard du droit local, par exemple si le contenu a fait l'objet d'une décision de justice".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Antisémitisme Dieudonné Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7769671400
Dieudonné contraint à retirer deux passages d'une vidéo
Dieudonné contraint à retirer deux passages d'une vidéo
L'humoriste controversé doit retirer deux passages de la vidéo "2014 sera l'année de la quenelle", notamment pour contestation de crimes contre l'Humanité.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/dieudonne-contraint-a-retirer-deux-passages-d-une-video-7769671400
2014-02-12 14:21:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/xBConKS-LrcvmaLmUnevhw/330v220-2/online/image/2014/0111/7768716554_dieudonne-le-15-janvier-2012-a-paris-archives.jpg