2 min de lecture Volkswagen

Dieselgate : Martin Winterkorn, ancien PDG de Volkswagen, inculpé de fraude

L'ex-PDG de Volkswagen, Martin Winterkorn, qui avait dû démissionner lors de l'éclatement du dieselgate en septembre 2015, a été inculpé de fraude pour avoir dissimulé le trucage de millions de véhicules.

L'ex-patron de Volkswagen, Martin Winterkorn, avait dû démissionner en 2015.
L'ex-patron de Volkswagen, Martin Winterkorn, avait dû démissionner en 2015. Crédit : JOHANNES EISELE / AFP
Sarah Duhieu
Sarah Duhieu
et AFP

Le scandale du "dieselgate" en justice. La justice allemande a inculpé de fraude l'ex-PDG de Volkswagen, ce lundi 15 avril, pour avoir dissimulé le trucage de millions de véhicules diesel afin de les faire paraître moins polluants. Martin Winterkorn est notamment inculpé de "fraude grave", "violation de la loi contre la concurrence déloyale" et "abus de confiance".

L'homme n'a pas réagi dans l'immédiat, alors que la perspective d'un procès se rapproche. Son ancien employeur a de son côté estimé qu'il s'agissait du résultat "d'investigations contre des individus sur lesquelles Volkswagen ne souhaite pas se prononcer". Le parquet a mis en accusation quatre autres personnes dont il n'a pas précisé l'identité.

Martin Winterkorn était aux commandes de Volkswagen lors de l'éclatement du dieselgate en septembre 2015. L'Agence américaine de protection de l'environnement avait révélé l'utilisation par le groupe automobile de différentes techniques visant à réduire frauduleusement les émissions polluantes de ses moteurs lors des tests d'homologation. 11 millions de voitures avaient été équipées de logiciels les laissant apparaître moins polluantes qu'elles ne l'étaient en réalité.

Huit dirigeants inculpés

L'ex-PDG du groupe avait dû démissionner en raison du scandale. Il est accusé "de n'avoir pas divulgué aux autorités et clients en Europe et aux USA des manipulations illégales de moteurs diesel après en avoir eu connaissance" le 25 mai 2014. La justice lui reproche également de "ne pas avoir empêché la vente de voitures équipés de logiciels" capables de truquer les tests de niveau de pollution. Volkswagen a indiqué en 2016 que son ex-patron avait été mis au courant par un "mémo" de mai 2014 d'irrégularités sur les niveaux d'émissions aux Etats-Unis. 

À lire aussi
Rupert Stadler va être jugé pour "fraude" Allemagne
Dieselgate : l'ex-patron d'Audi va être jugé pour "fraude"

Aux Etats-Unis, où Volkswagen a plaidé coupable pour fraude et obstruction à la justice, huit anciens et actuels dirigeants du groupe, dont Martin Winterkorn, ont été inculpés, notamment pour "fraude" et "conspiration". Volkswagen assure à l'inverse qu'une poignée d'ingénieurs ont organisé la tricherie à l'insu de leurs supérieurs, et que les informations connues des dirigeants ne les obligeaient pas à s'adresser aux marchés.

En Allemagne, un procès géant d'actionnaires est en cours et un autre se profile après une requête groupée rassemblant déjà plus de 410.000 clients.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Volkswagen Justice Scandale
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797434478
Dieselgate : Martin Winterkorn, ancien PDG de Volkswagen, inculpé de fraude
Dieselgate : Martin Winterkorn, ancien PDG de Volkswagen, inculpé de fraude
L'ex-PDG de Volkswagen, Martin Winterkorn, qui avait dû démissionner lors de l'éclatement du dieselgate en septembre 2015, a été inculpé de fraude pour avoir dissimulé le trucage de millions de véhicules.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/dieselgate-martin-winterkorn-ancien-pdg-de-volkswagen-inculpe-de-fraude-7797434478
2019-04-15 16:00:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/qqhueZQchDRjupZNvyA-Ew/330v220-2/online/image/2019/0415/7797434529_l-ex-patron-de-volkswagen-martin-winterkorn-avait-du-demissionner-en-2015.jpg