2 min de lecture Crime

Didier Tallineau : quand un meurtre en cache un autre

REPLAY - Lorsque Didier Tallineau est accusé du meurtre de Carole Leyondre en 1999, l'enquête sur la disparition mystérieuse de son ex-femme est relancée.

Jean-Alphonse Richard L'heure du Crime Jean-Alphonse Richard iTunes RSS
>
Didier Tallineau : quand un meurtre en cache un autre Crédit Média : Jacques Pradel | Durée : | Date : La page de l'émission
Laure Broulard et Jacques Pradel

Vous pouvez à tout moment soumettre une affaire à Jacques Pradel. Laissez votre message avec les principales informations nécessaires à l'équipe de l'émission pour programmer, peut-être prochainement, ce fait-divers dans L'Heure du Crime.

Jacques Pradel
Jacques Pradel Crédit : Elodie Grégoire

L'édito de Jacques Pradel

Vous nous racontez aujourd’hui une histoire presque unique dans les annales criminelles : celle d’un homme condamné deux fois, pour avoir tué deux femmes à quelques années d’intervalle… En août 1989, une jeune femme disparaît sans laisser d’adresse d’un petit village de Vendée. Son compagnon, Didier Tallineau, dit qu’elle l’a quitté subitement après une conversation orageuse… La justice enquête. Mais l’affaire est classée sans suite… 10 ans plus tard, en juillet 1999, le cadavre d’une jeune élève infirmière, disparue depuis une semaine de la ville de Chateaubriand, en Loire-Atlantique, est retrouvé dans un fossé, au bord d’une route nationale. La dernière personne qui l’a vue vivante, est le patron d’un bar, « Le Louisianne ». Il s’appelle Didier Tallineau ! Il est rapidement confondu et il avoue le meurtre de la jeune fille. En lisant le journal qui raconte cette dernière affaire, le gendarme qui avait enquêté dix ans plus tôt, en Vendée, reconnaît le compagnon de la jeune femme mystérieusement disparue. Didier Tallineau l’avait enterrée dans le potager de leur maison ! Dans un instant, la suite de cette histoire digne des meilleurs romans noirs…

La loi Kouchner

Le retentissement de l'affaire Tallineau n'a pas dépassé le cadre régional jusqu'en 2004. C'est à ce moment que les familles des deux victimes du tueur, Catherine Charuau et Carole Le Yondre, ont appris la libération de Didier Tallineau pour raisons de santé, en vertu de la loi Kouchner. Didier Tallineau était gravement atteint d'un cancer à un stade avancé. La loi Kouchner, entrée en vigueur en 2002, permet de suspendre les peines des détenus malades si leur pronostic vital est engagé ou si leur état est incompatible avec la détention. Didier Tallineau est donc rentré chez sa mère, en Vendée, à Olone-sur-Mer... Au grand damn des habitants, qui ont fait circuler une pétition pour le renvoyer en prison. La polémique, soulevée par les avocats des familles des victimes a finalement mené à sa ré-incarcération en 2005, sur décision du garde des sceaux. 

Nos invités

Stéphane Maitre, avocat de la famille Le Yondre
Alain Défossé, écrivain. Auteur du livre On ne tue pas les gens. Il se trouvait dans le bar de Didier Tallineau le soir où il a tué Carole Le Yondre
Philippe Lemoine, journaliste à  Ouest France, il était présent lors du premier procès en Assises de Didier Tallineau. 
Gérard Thibaud, directeur d'enquête adjoint à la  Roche sur Yon . Il a repris l'enquête sur la disparition de Catherine Charuau, qui avait été classée. 

Lire la suite
Crime Vendée Justice
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants