1 min de lecture Pédophilie

Éducateur soupçonné de pédophilie à Courbevoie : les parents en colère

REPLAY - Un animateur de centres de loisirs de la ville de Courbevoie a été mis en examen en octobre et écroué. Il est soupçonné d'avoir sexuellement agressé une dizaine de petits garçons.

RTL Petit Matin - Julien Sellier RTL Petit Matin Julien Sellier iTunes RSS
>
Un éducateur accusé de pédophilie à Courbevoie Crédit Image : GERARD JULIEN / AFP | Durée : | Date : La page de l'émission
Micro RTL (illustration)
Nicolas Burnens et Eléanor Douet

Une enquête judiciaire est ouverte à Nanterre, depuis le 23 octobre dernier, pour des faits d'"agressions sexuelles sur mineurs de moins de 15 ans". Elle vise un jeune animateur de centres aérés, reconnu Cotorep, qui travaillait dans trois écoles de la ville de Courbevoie. En garde à vue, il a lui-même reconnu avoir agressé sexuellement dix enfants. Ses victimes sont des garçons âgés de 5 à 8 ans. Il les isolait dans les toilettes, un coin de gymnase ou de cour d'école et leur infligeait des attouchements, des baisers sur la bouche et leur pratiquait des fellations. 

L'homme avait déjà été signalé

Fin 2013, l'animateur avait déjà été suspendu pendant quatre mois à la suite des signalements de deux pères de famille dont les enfants s'étaient plaints d'attouchements. Il avait été ensuite réintégré dans une autre école de la commune. L'instruction vise à savoir s'il a pu faire d'autres victimes. Et si son employeur, le Val de Courbevoie, a fait ce qu'il fallait. L'animateur est incarcéré depuis le 23 octobre. Du côté des parents, c'est la colère qui l'emporte. "Cette personne est maintenant incarcérée, mais qu'a fait l'encadrement de proximité, les collègues, pour empêcher que cela se produise ? En s'abstenant à leur obligation, ils ont exposé au danger des enfants", s'indigne Cédric, un parent d'élève. 

La mairie de son côté explique que c'est le ministère de la Jeunesse qui a exigé la réintégration de l'homme de 25 ans, après une enquête menée par ses services. Pourtant, il a fallu attendre une plainte pénale d'un parent pour mettre fin à ses agissements. Ce matin, les enquêteurs continuent leurs auditions, afin de savoir si l'animateur a pu être en contact avec d'autres enfants.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Pédophilie Hauts-de-Seine Éducation nationale
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants