1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Concert annulé à Rotterdam : le suspect n'aurait pas de lien avec le terrorisme
2 min de lecture

Concert annulé à Rotterdam : le suspect n'aurait pas de lien avec le terrorisme

ÉCLAIRAGE - Mercredi 23 août, une camionnette contenant des bouteilles de gaz a été arrêtée aux abords d'une salle de concert, où devait se produire un groupe de rock américain.

La police néerlandaise enquête sur cette camionnette immatriculée en Espagne et contenant des bouteilles de gaz
La police néerlandaise enquête sur cette camionnette immatriculée en Espagne et contenant des bouteilles de gaz
Crédit : Arie Kievit / ANP / AFP
Lucie Valais & AFP

Le conducteur de la camionnette n'aurait aucun lien avec le jihadisme. La police néerlandaise avait ouvert une enquête après l'annulation d'un concert à Rotterdam "en lien avec une menace terroriste". En cause, un signalement de la police espagnole vers 17h30 d'une "menace terroriste" sur le sol néerlandais, un avertissement suivi de l'arrestation d'une camionnette aux abords de la salle de concert Maassilo, dans une zone portuaire au sud de la ville, où devait avoir lieu le concert de rock d'un groupe américain, Allah-Las.

Par mesure de précaution, les autorités néerlandaises ont annulé le show. Le suspect a immédiatement été arrêté et emmené au commissariat. Il n'aurait "aucun lien avec le terrorisme jihadiste", explique une source du département de lutte antiterroriste espagnol, d'après l'agence Europa Press. Une source qui ajoute que le conducteur était ivre au moment de son arrestation par la police néerlandaise.

L'agence de presse, relayée par le site d'information belge RTBF, explique également que les bobonnes de gaz retrouvées dans le véhicule seraient en fait à usage domestique. Des informations relayées également par la radio espagnole Cadena SER.

La police espagnole donne l'alerte

C'est un signalement de la police espagnole à son homologue aux Pays-Bas qui donne l'alerte. "J'ai été averti par téléphone en début de soirée qu'un signal de menace était arrivé ayant un lien avec un concert américain au Maassilo à Rotterdam", a rapporté le maire de la ville lors d'une conférence de presse. "Ce signal était originaire de la police espagnole vers la police néerlandaise", a-t-il précisé. 

À lire aussi

Dès l'alerte lancée et la fameuse camionnette arrêtée, par mesure de précaution, les autorités néerlandaises décident d'annuler le concert du groupe rock californien Allah-Las. Les musiciens sont évacués sous escorte policière et les spectateurs, refoulés à l'entrée de la salle. 

Des bonbonnes de gaz retrouvées dans une camionnette, le chauffeur arrêté

Le véhicule, un utilitaire blanc, a été repéré par un policier aux abords de la salle de concert. "Un agent de police qui était stationné près du lieu de l'événement a décidé d'arrêter une camionnette qu'il a vu rouler vers 21h30 (19h30 GMT)", a précisé la police dans un communiqué. 

Les services de déminage (EODD) sont en charge de l'inspection de la camionnette, immatriculée en Espagne et dont le conducteur a immédiatement été arrêté et emmené au commissariat de police. C'est peu après 22h30 que la police néerlandaise annonce avoir arrêté le chauffeur de la camionnette. 

Le conducteur "a été arrêté et emmené au commissariat de police. Il est entendu", a indiqué la police de Rotterdam sur Twitter. Le suspect serait un ressortissant espagnol.

Pas de conclusions hâtives pour le maire de Rotterdam

Mais pour Ahmed Aboutaleb, premier maire du pays né immigrant et musulman, qui s'est prononcé contre les groupes terroristes islamiques, il est encore trop tôt pour établir un lien entre cette camionnette et une "menace terroriste". D'ailleurs, le niveau de menace terroriste des Pays-Bas reste inchangé, ont annoncé les autorités néerlandaises.

"Une enquête est en cours sur le cours des événements et sur la menace", a déclaré le maire de Rotterdam, mettant en garde contre les conclusions hâtives.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/