1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Charente-Maritime : un homme violé, égorgé, et toujours vivant
1 min de lecture

Charente-Maritime : un homme violé, égorgé, et toujours vivant

Samedi à Arces-sur-Gironde, un homme a été découvert chez lui violé et égorgé mais toujours vivant.

Un agent de police (Illustration).
Un agent de police (Illustration).
Crédit : PATRICK KOVARIK / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Un homme d'une cinquantaine d'années a été découvert samedi par son frère, violé et égorgé mais toujours vivant à son domicile d'Arces-sur-Gironde en Charente-Maritime, village de 700 habitants, a rapporté ce mardi 17 mars une source judiciaire.

"La victime présentait une blessure importante au crâne et à la gorge", a précisé le substitut du procureur de la République à La Rochelle. L'homme a été héliporté au CHU de Poitiers, qui a confirmé ces plaies importantes ainsi qu'une troisième au niveau de l'anus, ce qui a motivé l'ouverture d'une enquête pour tentative de meurtre et viol. La victime, dont le pronostic vital est toujours engagé, a été placée en coma artificiel.

Une femme arrêtée

L'enquête de voisinage a révélé la présence de deux personnes au domicile de la victime vendredi soir, celle d'un homme et d'une femme. "Identifié", l'homme est recherché, tandis qu'une femme d'une quarantaine d'années a été arrêtée. Présentée à un juge d'instruction lundi matin, elle a été mise en examen pour viol en réunion et bénéficie du régime de témoin assisté pour la tentative de meurtre.

"Nous avons des éléments à son encontre mais cela demande encore confirmation", a précisé la magistrate. Connue des services de gendarmerie pour des délits routiers, elle a été placée en détention à la maison d'arrêt de Saintes.

À écouter aussi

La magistrate a également souligné que les trois personnes se connaissaient, sans en révéler davantage, notamment concernant le mobile de l'agression.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/